Vaincre ses pensées noires : les clés pour reprendre le contrôle et aller de l’avant

Par Lirone 

Temps de lecture:  minutes

Comment vaincre ses pensées négatives et noires : les clés pour reprendre le contrôle et aller de l'avant

Alors que notre société plonge toujours plus intensément vers un modèle toujours plus connecté et dans lequel l’hyperconcurrence est érigée en norme, un terrible mal tisse insidieusement sa toile.

Un quotidien désormais rythmé à grands coups d’hashtags, influenceurs, Photoshop et autres. 

À chaque instant, notre entourage et autres influenceurs exposent photos à l’appui, des signes extérieurs d’une vie réussie. Maison de rêve, vacances paradisiaques, photos épiques, voitures de sport, et bien plus encore… 

Il y a certes de plus en plus de voix éclairées qui se lèvent chaque jour pour nous rappeler qu’il n’y a qu’à travers les filtres Instagram que la vie a l’air aussi parfaite. D’une certaine manière, peut-être que vous le savez aussi.

Mais rien y fait… Vous ne pouvez pas vous empêcher de comparer votre situation actuelle à celle de tous ces personnages (je dis bien personnages et non personnes) des réseaux sociaux dont la vie semble si parfaite. 

Vous commencez alors à vous remettre en question.

N’êtes-vous pas en train de rater votre vie ? Pourquoi la chance ne sourit-elle qu’aux autres ? Votre vie n’est désormais plus à la hauteur de vos attentes (ou du moins ce que vous croyez l’être) et les pensées noires commencent à se former pour ne plus vous lâcher.

Si la comparaison sociale est un des facteurs principaux de la naissance des idées noires, il n’est bien évidemment pas le seul facteur.

Les sombres pensées résultent généralement d’une synergie de facteurs qui obstruent votre pensée pour vous placer dans un mode qui permet difficilement d’aller de l’avant.

Que sont au juste les pensées noires ?

Que sont au juste les pensées noires ?

Supposons qu’un collègue de travail qui vient d’être promu ou une ancienne connaissance devenue riche vous lance un regard dédaigneux.

Quelle serait votre réaction ?

Cela vous passerait-il au-dessus de la tête ? Ou bien le prendriez-vous personnellement en vous sentant extrêmement mal dans votre peau, voire même en colère ?

Si vous transformez de petites choses en gros problèmes qui vous dérangent pendant des jours, des semaines ou même plus longtemps, vous avez des pensées noires.

Les pensées désagréables peuvent vous rendre triste et anxieux. Elles affectent votre joie de vivre et peuvent même avoir des répercussions sur votre santé physique. C’est pourquoi il est si important d’apprendre à les gérer.

Pensées en boucle, ruminations douloureuses, obsessions persistantes…

En fonction de vos perceptions, des événements graves ou même anodins peuvent vous affecter profondément.

Déraisonnable ou incontrôlé, ce comportement se répétant sans cesse vous plonge au passage dans un état d’anxiété, voire de panique. Vous pouvez en perdre le sommeil et même tomber dans la dépression.

Que faire alors ?

Déjà, commencez par accepter votre situation. Les pensées désagréables sont une chose dont nous faisons tous l’expérience et il n’y a pas à en avoir honte.


S’appuyer sur d’autres cerveaux

S'appuyer sur d'autres cerveaux - Importance des relations sociales

En état de ruminations sévères, votre cerveau ne fonctionne plus de façon optimale.

Vous devez l’admettre pleinement.

Vous ne pouvez pas vous fier à votre logique ni à aucune des pensées qui traversent vos neurones, car elles sont toutes biaisées.

Vous devez vous fier à d’autres cerveaux pour vous aider à démêler vos pensées ; les démêler jusqu’à ce que vous arriviez à percevoir une vision plus claire.

Dans cette perspective, éloignez-vous des personnes qui ont une tendance maladive à toujours voir le verre à moitié vide.

Le pessimisme est tout ce dont vous n’avez surtout pas besoin durant ces moments-là. Il faut donc rechercher la compagnie de personnes qui sauront se montrer totalement objectives.

Ce genre de personnes saura parfaitement vous rappeler les raisons pour lesquelles vous avez pris certaines décisions, pourquoi c’était les bonnes décisions.

Entourez-vous de diffuseurs de positifs. 

Elles sauront vous faire comprendre que vous êtes exactement là où vous êtes censés être aujourd’hui. Le passé ne se rattrape pas et les accomplissements des autres n’ont rien à voir avec les vôtres. Chacun est unique donc sur ce point, être continuellement en concurrence avec les autres finira par vous rendre amer.

Vous devez croire en la logique de ces personnes puisque la vôtre n’est pas très opérationnelle lorsque vous avez ces pensées sombres.

Par ailleurs, le pouvoir de la gratitude vous sera d’une grande aide durant ces moments-là 


Regarder ses peurs et frustrations en face

Regarder ses peurs et frustrations en face

Il ne faut surtout pas vous renfermer ou entrer dans une espèce de dénie en faisant l’autruche.

Avec la méthode adéquate, vous pouvez même faire de cette peur une boussole pour vous guider dans les tumultes du quotidien.

Les pensées noires peuvent également être un signal de votre sur-moi qui vous dit « STOP ! Regarde-toi en ce moment. Tu vis une histoire qui n’est pas la tienne ».

Il faut donc se pencher sur la question et analyser ces pensées.

Sont-elles fondées ? Pourquoi ne vous lâchent-elles pas ? Pourquoi reviennent-elles si souvent ? 

Lorsqu’on connaît le fonctionnement d’un tour de magie, alors la mystification disparaît. 

C’est de la même manière qu’en allant à la recherche des fondements de vos peurs et frustrations que vous parviendrez à les dominer.

Si la perspective de la journée de travail du lendemain vous rend anxieux le dimanche soir, c’est peut-être le signe que ce travail n’est pas pour vous.

Passer sa vie avec une occupation qui ne vous passionne pas aura un impact considérable sur votre santé mentale et physique.

La plupart d’entre nous n’auront très probablement pas la chance de commencer directement par vivre de notre passion. Mais il faut garder à l’esprit qu’on n’a qu’une seule vie. 

Alors, ce qu’il faut par-dessus tout c’est de l’audace. Il faut oser, oser aller vers ce que vous aimez, ce qui vous inspire vraiment.

Ce ne sont pas les choses qu’on a mal fait qu’on regrette le plus, mais plutôt celles qu’on n’a jamais eu le courage de faire. 


Avoir le courage d’agir pour ses passions

Avoir le courage d’agir pour ses passions

Si c’est ce job qui vous pose problème, si c’est lui qui est à la base de toute cette sombre rumination alors quittez-le.

Pas sur un coup de tête bien sûr. 

Planifiez plutôt votre départ et voyez désormais ce job comme le tremplin de votre envol vers ce qui vous passionne.

La plupart des problèmes de pensées sombres est en réalité directement associée à la perception que nous avons des événements.

Bill Gates, Barack Obama, Oprah Winfrey, Jeff Bezos n’ont pas directement commencé à vivre la vie de leur rêve. 

Toutes les personnes qui ont réussi ont commencé pas après pas vers leur objectif. 

Ce travail qui vous déprime tant n’est plus un fardeau que vous devez traîner parce qu’il faut payer les factures. Il sert désormais un but plus grand. C’est désormais une étape (contraignante peut-être) d’un objectif plus grand. 

C’est un raisonnement qui peut être transposé dans tous les domaines où vous êtes assaillis par des pensées noires.


Oubliez la compétition avec les autres :  il n’y a jamais eu que vous

En tant qu’être social, on ne peut s’empêcher de rechercher son reflet à travers les autres.

Ce n’est pas une si mauvaise chose en soi.

Cela dit, il faut savoir raison garder. Toutes ces personnes des réseaux sociaux ou de votre  qui semblent avoir la vie dont vous rêvez ne sont pas meilleures que vous

Elles ont aussi leur lot de peurs, de doutes, de frustrations, d’échecs, d’incertitudes.

C’est humain, c’est la vie, et elle est ainsi faite. Mais alors, « si elles ne sont pas meilleures que moi, où se trouve la différence ? » pensez-vous.

C’est l’un des secrets les mieux gardés de l’épanouissement personnel.

Elle réside dans le contrôle que vous exercez sur ces éléments ainsi que dans le regard que vous portez dessus. La principale différence entre les personnes qui réussissent et celles qui laissent ces mauvaises pensées diriger leur vie, c’est le travail qu’elles effectuent sur elles-mêmes au quotidien.


Chaque être humain est unique

Chaque être humain est unique

Certes, une personne peut être meilleure que vous dans un domaine particulier.

Mais cela ne fait pas de lui un être humain supérieur.

Si vous ne vous évaluez qu’à travers le prisme de la vie de quelqu’un d’autre, alors votre jugement sera toujours erroné. 

La raison est toute simple.

Nous sommes tous différents, uniques.

Nous venons de différents horizons. Nos talents ne sont pas les mêmes, et nos forces et faiblesses ne le sont pas non plus.

Dans cette vie, il n’y a pas donc de supérieur ou inférieur, pas de blanc ou noir.

Juste des êtres humains qui vivent chacun leur vie au sein d’une communauté.

Ce besoin maladif de comparaison nous vient en réalité du modèle d’hyperconcurrence de cette société de surconsommation qu’est la nôtre aujourd’hui. 

La plus belle maison, la plus belle voiture, la plus belle femme, le plus beau salaire, le meilleur job…

Ce ne sera jamais assez ! 


Vers une meilleure version de soi-même

Vers une meilleure version de soi-même

Bien que la recherche du bonheur et du confort matériel soient des droits totalement légitimes, il ne faut pas oublier le plus important.

 Le véritable bonheur ne se mesure pas par rapport à celui du voisin. On peut avoir une vie de rêve en apparence, vivre dans un palace doré et être extrêmement malheureux.

Être le meilleur, ce n’est pas non plus se retrouver au-dessus des autres.  

Alors, qu’est-ce qu’on peut viser ? Comment devient-on meilleur ?

Déjà, vous devez commencer par redéfinir ce concept « du meilleur ». Plutôt que de chercher à être le meilleur, il serait plus juste de dire « chercher à devenir meilleur : une meilleure version de soi-même ».

Cette quête de la meilleure version ne concerne que vous et vous seul. L’objectif étant de réaliser pleinement votre potentiel.

Être meilleur que celui ou celle que vous étiez hier. 

Observez vos propres talents et capacités naturels. Notez-les et ensuite penchez-vous sur la façon de les améliorer. Comment les affiner pour devenir encore meilleur ? Et dans cette quête, il est important de savoir s’entourer. Privilégiez la compagnie des personnes qui ne se laissent pas d’autre choix que de réussir. 

Tout est question de détermination dans cette vie.

La détermination est contagieuse.

Avoir ce genre de personnes autour de vous stimulera l’envie d’aller de l’avant.

Pas après pas, vous réussirez toujours plus de choses. Chaque victoire, si petite soit-elle, posera les bases d’une solide confiance en soi et estime de soi. In fine, cela vous rendra moins sujet aux pensées désagréables puisque vous serez intimement convaincu de votre valeur. 

Si vous aimez le jeu, vous pouvez utiliser la plateforme Heroes pour devenir une meilleure version de vous-même tout en vous amusant.


Conclusion

Les pensées noires ne sont pas vraiment l’ennemi à abattre.

Il s’agit plutôt d’un subtil message du subconscient pour attirer notre attention sur des éléments qui nous freinent sur le chemin de l’épanouissement et de l’accomplissement personnel.

Ces sentiments sont inhérents à notre nature humaine et même les plus confiants d’entre nous connaissent leurs moments de doute et d’incertitude. Et la fuite n’est jamais une option possible. 

Commencez donc par accepter ce sentiment et concentrez-vous sur ce que vous ressentez sur le moment.

Si vous êtes triste, ressentez cette tristesse. Mais ne vous dites pas que vous êtes condamné à être triste pour toujours. La tristesse passe.

Ce principe d'acceptation est un des fondements de la méthode RAIN.

Une pensée négative par contre peut persister jusqu’à ce que vous trouviez la force de lâcher prise. 

Pour cela, n’hésitez donc pas à :

  • Partager vos sentiments avec votre entourage. Tout le monde a des pensées désagréables de temps en temps. En parler avec quelqu’un d’autre permet de relativiser ces pensées.
  • vous offrir un moment de répit et faire quelque chose d’agréable. Vous pourriez peut-être travailler moins pour cette journée et jouer davantage avec vos enfants. Ou peut-être, sortir avec quelqu’un qui saura vous faire rire.
  • prendre le temps de compter les bénédictions dans votre vie. Toutes ces choses qui vous paraissent banales, mais qui pourtant font défaut à des millions de personnes sur terre. Il y a tant de choses pour lesquelles chacun de nous peut être reconnaissant. 
  • bien manger, bien dormir et être actif. Plus l’on prend soin de son corps, plus il est facile de se sentir bien dans sa peau.
  • créer des liens sociaux. Créez autour de vous le genre de communauté dans laquelle vous vous sentirez bien. Passez du temps avec votre famille et vos amis. Trouvez une communauté qui vous convient. Rejoignez une équipe ou un club. Adoptez un nouveau passe-temps.

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir ici les clés pour casser définitivement vos pensées limitantes.

David Laroche

Le guide ultime pour devenir plus heureux et plus positif dans votre vie

Réveillez le diffuseur de positif qui est en vous et impactez durablement votre vie et celle des autres.


"C'est le livre qui me fallait !"

"[...] Je n'ai pas l'habitude de publier, de me confier ou raconter ma vie, mais depuis que j'ai ouvert ce livre, je suis déterminé à m'en sortir !"

"Ce livre est un vrai bonheur ! Très pratique, pragmatique et utile ! Bravo ! Il devrait être lu par beaucoup de personnes.

A propos de l'auteur

Lirone

Je m'appelle Lirone et j'écris sur ce blog depuis 2016. J'aide les personnes à devenir plus heureuses et plus positives au quotidien grâce à la psychologie positive. J'ai développé le concept de diffuseur de positif : une personne bien dans ses baskets et qui impacte positivement directement et/ou indirectement son entourage. L'idée est simple, plus il y aura des diffuseurs de positifs, plus le monde ira mieux.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>