Comment rester positif et optimiste dans votre vie ?
Comment rester positif et au optimiste au quotidien ? Trois conseils simples à appliquer dès maintenant.

Comment rester positif et optimiste dans votre vie ?

Aujourd’hui, je vous laisse au côté de Virginie, auteur du site preply. Elle va vous parler d’optimisme et de positivité. Merci à elle pour son article, et on se retrouve dans les commentaires !

Il est bien connu que lorsque l’on est optimiste et positif, la vie devient beaucoup plus simple pour nous-mêmes et pour notre entourage.

N’est-ce pas ?

Sur le papier, cela semble très simple, mais en vérité, dans la vie de tous les jours, positiver peut dans de nombreux cas ne pas être si simple que ça.

Examinons en premier ce que l’on entend par optimisme.

Définitions

Après tout, qu’est-ce que cela signifie ? Est-ce l’attitude de celui qui pense que tout est beau et que tout le monde il est gentil ? Ou que nous vivons dans le monde des bisounours ?

S’il s’agit de cela, on pourrait penser que ce n’est pas un état si envisageable. En effet, nous sommes tous les jours confrontés à des situations plus ou moins difficiles comme une contrariété au travail, une dispute à la maison sans parler des événements dramatiques dont la presse nous abreuve allégrement quotidiennement.

Sans pour autant voir la vie en noir, il est difficile de la voir tout le temps en rose. Et pourtant être positif et optimiste c’est possible sans pour autant faire abstraction des situations critiques, car rien n’est pire que celui qui ne veut pas voir le mal, il peut même parfois être plus dangereux que celui qui le cause.

Regardons les définitions de plus près.

Optimiste : celui qui tend à voir tout en bien (Larousse)

Positivité : caractère de ce qui est positif, constructif (Larousse)

Nous voyons donc qu’un optimiste, doué de positivité va toujours rechercher le meilleur dans toutes situations afin de construire quelque chose de meilleur.

On pourrait prendre l’exemple d’une personne qui vient de se faire licencier et qui plutôt que de tomber dans la dépression va prendre son courage à deux mains pour remonter la pente.

Il va analyser les raisons de son échec et prendre de nouvelles dispositions. Peut-être, il cherchera à se former pour améliorer ses compétences sur des plateformes en ligne qui proposent des cours particuliers avec des professeurs en ligne. Notre homme pourrait ainsi apprendre une nouvelle langue se perfectionner dans un domaine pour s’ouvrir de nouveaux horizons et repartir du bon pied.

Mais, je suis sûr qu’en lisant ces lignes, on peut tout de suite penser que tout ceci est bien beau, mais pas forcément applicable.

C’est effectivement facile de dire à quelqu’un d’être optimiste, mais comment y arrive-t-on ?

Les mécanismes mentaux

Très souvent, lorsqu’on s’efforce de penser positivement ou d’être optimiste nous avons en même temps des pensées négatives qui nous assaillent.

Avez-vous déjà éprouvé ce mécanisme ?

Vous savez, vous êtes totalement déterminé à réussir votre entretien d’embauche et vous pensez :

« tout va bien se passer, il va me prendre, c’est sûr »

et puis au fur et à mesure que l’heure approche, des pensées négatives commencent à arriver du genre :

« Peut-être que je ne suis pas assez bon » ou alors « ils vont sûrement trouver meilleur que moi ».

Je parle d’un entretien d’embauche, mais ça peut être le cas pour de nombreux autres domaines de votre vie.

C’est un mécanisme normal, c’est ainsi que le mental fonctionne. Le positif se trouve contrebalancé par le négatif.

C’est comme une pile électrique. Elle est composée d’un pôle positif et d’un négatif.

Il en va de même pour notre esprit, le côté positif emmagasine toutes les belles expériences de la vie, les bons moments et tout ce que l’on considère comme souhaitable.

Quand au côté négatif, il entasse tous les événements traumatisants comme les pertes, les douleurs, les échecs et autres moments pénibles de l’existence, c’est ce que le bon vieux docteur Freud avait identifié comme le subconscient.

Vous pouvez le nommer comme vous voulez, mais il est indubitable que quelque part au fond de notre esprit nous gardons ces traumatismes bien enfouis ce qui nous permet de vivre « avec ».

Autrement comment ferait quelqu’un pour se relever après la perte d’un être cher ou d’un grave accident ? L’esprit doit avoir un mécanisme qui lui permet de refouler ou du moins contenir les émotions négatives afin de pouvoir continuer. Et ceux qui n’arrivent pas du tout à le faire finissent par y succomber.

Ainsi, dans le cas de notre entretien d’embauche bien que la personne parte confiante et positive, plus le moment fatidique se rapproche, plus elle est susceptible de réveiller inconsciemment des échecs passés qui vont l’assaillir et la faire douter.

Peut-être que dans sa jeunesse un de ses professeurs n’arrêtait pas de lui dire : « qu’il n’ira nulle part dans la vie » (et oui, ça existe…) et que maintenant cette phrase, sans qu’il le sache, sème le doute dans son esprit.

Une solution immédiatement applicable serait de rester concentrée sur la pensée positive et ainsi celle négative s’atténuera dans une plus ou moins grande mesure.

Pour vous aider, vous pouvez également lire : utilisez la compétitivité cognitive pour combattre vos pensées négatives. C’est un article qui va vous permettre d’identifier vos pensées négatives afin de pouvoir les analyser et les contrer.

Les émotions et l’optimisme

On pourrait établir une échelle des émotions ou humeurs, en commençant au plus bas avec l’apathie suivie par le chagrin, ensuite la colère, puis l’ennui, le grand intérêt et au plus haut on aurait l’enthousiasme ou la joie de vivre.

Au cours d’une journée, nous fluctuons sur cette échelle au gré des évènements.

Une très mauvaise nouvelle, comme une perte grave, peut nous plonger dans une grande apathie, l’envie de ne plus rien faire, ou dans un grand chagrin.

À l’inverse, une bonne nouvelle, comme tomber follement amoureux, nous élèvera au niveau de l’enthousiasme ou de la joie de vivre.

Cependant, bien que l’on fluctue sur l’échelle, nous avons tous une humeur chronique, celle qu’on adopte la plupart du temps. On peut ressentir de l’ennui pour tout, rien ne nous intéresse vraiment, ce n’est ni chaud ni froid. Ou alors on peut ressentir continuellement de la colère et se mettre en rogne après tout et n’importe quoi, nous avons tous connu ce genre d’individu.

Et puis, il existe la personne qui la majorité du temps est fortement intéressée par tout ce qui se passe dans la vie et dans son environnement.

Il devient alors évident que pour être dans un état d’esprit optimiste et positif il vous faut être une grande partie du temps dans la partie haute de notre échelle des émotions. Cela ne veut pas dire que vous êtes figé dans un état béat, mais plutôt que vous pouvez fluctuer dessus en fonction des circonstances, tout en retournant rapidement à votre position habituelle.

Il est certain que plus l’on prend des coups dans la vie plus on a tendance à descendre l’échelle et à rentrer dans une spirale négative.

Il est difficile de voir les choses positivement si l’on est constamment chagriné ou désespéré.

Vous êtes d’accord ?

D’où l’importance de connaître quelques méthodes pour rester ou remonter dans la zone positive. Car il ne suffit pas de se le dire, il faut aussi faire des choses pour y arriver.

Certains d’entre nous sont naturellement optimistes, mais ce n’est pas la majorité. Heureusement, il est possible pour tout un chacun de passer d’un état dans lequel on voit le verre à moitié vide à celui de moitié plein et ainsi mener une vie plus heureuse.

Quelques conseils pour être toujours au top !

Voici maintenant quelques conseils pour être toujours au top. Certains de ces conseils peuvent paraître évidents, mais il est primordial de les appliquer au quotidien.

Bien dormir et bien manger

Dit comme ça, cela peut paraître vraiment stupide comme conseil. Et pourtant, on pourrait s’éviter bien des tracas si on le suivait scrupuleusement.

Il se trouve que nous habitons un corps. Celui-ci, comme toute autre machine, nécessite du carburant pour fonctionner. S’il n’est pas bien reposé et bien repu, il manquera d’énergie, et pour y remédier il ira la pomper où il le peut, en l’occurrence dans les énergies mentales.

Quand l’on est fatigué ou que l’on a faim, nous n’avons plus la force nécessaire pour penser, prendre des décisions ou agir. C’est peut-être pour cette raison que l’on dit que la nuit porte conseil. En effet, une bonne nuit de sommeil sera tout à fait réparatrice et le mental pourra alors fonctionner à plein régime.

On pourrait sans doute éviter de nombreuses dépressions si on prêtait attention à ces deux facteurs. Vous trouverez chez les gens extrêmement préoccupés ou névrosés qu’ils ne mangent pas bien ou qu’ils n’ont pas suffisamment de repos.

Pour bien dormir, il suffit de se déconnecter dans un premier temps de toute la technologie qui nous entoure : éteindre son Smartphone et le mettre dans une autre pièce, ne pas mettre la télé dans sa chambre, fermer l’ordinateur et éviter d’avoir à proximité des appareils en veille. On peut aussi investir dans une literie de qualité afin d’être vraiment confortable. La quantité d’heures de sommeil est importante, mais la qualité de celui-ci l’est encore plus. Ne pas oublier aussi les vertus d’une courte sieste, environ 20 minutes, qui peut aussi vous aider à récupérer de l’énergie.

Quant à la nourriture, mon grand-père disait que dans la marine marchande on lui avait appris qu’il fallait : « une nourriture saine, abondante et variée ». Et comme les anciens ont souvent des paroles sages, celles-ci le semblent tout à fait.

Laissez tomber la « junk » food et essayez de vous alimenter avec des aliments frais, riches en vitamines et protéines.

Il ne s’agit pas de faire un régime, mais plutôt de se nourrir de façon à ce que notre corps ait assez de carburant pour fonctionner. Si vous mangez trop de sucré ou salé, c’est comme si vous faisiez le plein d’une voiture d’essence avec du diesel : elle tombera en panne.

Prenez le temps de vous renseigner sur les différents aliments et leurs propriétés afin de trouver le meilleur équilibre.

Il ne fait aucun doute, que si votre corps est en forme, votre esprit le sera aussi et par conséquent votre humeur sera le plus positif possible.

Bon, une fois que notre corps est en forme, que nous faut-il dans notre quête de la positivité ?

Vous pouvez lire le guide ultime du sommeil pour approfondir vos connaissances sur le sommeil et mieux dormir au quotidien afin d’être plus heureux(se) dans votre vie.

Un but constructif

Pour avoir le moral et avoir une attitude optimiste il vous faut poursuivre un objectif qui non seulement vous fera du bien personnellement, mais aussi à votre famille, vos amis et votre travail ainsi qu’à la planète en général. Si vous vous engagez dans des actions qui visent à rabaisser ou dénigrer les autres, vous ne monterez pas notre fameuse échelle des émotions.

Que ce soit au niveau professionnel ou familial, vous pouvez continuellement déterminer de nouveaux challenges afin d’améliorer les choses. Vous pouvez par exemple consacrer du temps à l’apprentissage d’une nouvelle langue sur une plateforme en ligne comme Preply qui propose un enseignement via Skype avec des professeurs qui sont pour la plupart des interlocuteurs natifs. En maîtrisant une langue étrangère, vous pouvez vous ouvrir de nouvelles opportunités tant au niveau du travail que dans les relations interpersonnelles. Ainsi l’on pourrait classer cette activité comme constructive vu qu’elle peut apporter une amélioration dans la vie.

Je suis sûr qu’il vous vient à l’esprit une foule choses que vous pouvez faire en ligne ou dans la vie qui sont positive. Parfois, cela peut être aussi simple que de ramener un bouquet de fleurs à son amoureuse ou de passer un bon moment lors d’un repas entre amis.

Il faut constamment aller vers le côté « plus » de la vie et s’éloigner le plus possible du « moins ». Le moins c’est ce qui nous rabaisse, ce sont les actions qui nous font perdre notre honneur et qui en règle générale nous éloignent du bonheur. Car au fond qu’est-ce le bonheur si ce n’est le fait d’avancer vers un but connu en surmontant des obstacles qui ne sont pas inconnus. On pourrait même dire que l’on est presque plus heureux lorsqu’on parvient à surmonter une difficulté, plutôt que lorsqu’on est arrivé au but.

Pas vrai ?

À lire : comment devenir persévérant et réussir tous vos objectifs ? Lirone vous donne des méthodes et des techniques pour réussir à tenir vos objectifs dans le temps.

Nous avons donc un corps en forme, des objectifs constructifs, que faut-il de plus pour devenir un vrai optimiste ?

Choisir ses relations

Il peut arriver dans la vie que l’on tombe sur des gens qui sont maladivement jaloux de notre réussite ou de notre bonheur.

Quoi que l’on fasse, ils feront tout pour nous dénigrer et nous rabaisser. Ils ne sont pas nombreux, mais il faut savoir qu’ils existent.

C’est ce qu’on appelle des relations toxiques.

Le collègue qui vous fait de grands sourires, mais qui dit du mal de vous dans votre dos, l’homme ou la femme qui ne vous fait jamais de compliments, mais qui par contre n’en loupe une lorsqu’il s’agit de vous faire remarquer que vous avez fait quelque chose de travers.

Je suis sûr que vous avez plein d’exemples de ce type d’individus qui vous viennent à l’esprit.

Si vous avez ce genre de zigotos dans votre environnement, essayez de les mettre à distance, car ils feront tout pour vous enfoncer. Vous verrez que la vie loin des critiques et des récriminations, souvent injustifiées, est bien plus agréable !

Voici donc quelques clés pour parvenir à l’optimisme et au positivisme. J’espère que vous les avez trouvées intéressantes.

Virginie

Note de Lirone : Merci à Virginie pour cet article très intéressant.

Pour récapituler, vous avez vu que pour rester optimiste, il faut entre autres :

  • Bien dormir et bien manger
  • Avoir un ou des objectifs constructifs
  • Choisir correctement ses relations

Ce sont effectivement des basiques à toujours avoir en tête.

Pour ma part, choisir correctement ses relations est quelque chose de primordial, car c’est fou comme des relations négatives peuvent tirer une personne vers le bas et comment, inversement, des personnes positives et optimistes peuvent tirer une personne vers le haut.

Entourez-vous de personnes inspirantes, positives et motivantes.

Cela fait toute la différence, croyez-moi.

Pour aller plus loin, je vous propose un condensé d’exercices sur plusieurs semaines pour apprendre à être plus optimiste et plus positif au quotidien. Je vous aide à changer votre état d’esprit afin que vous ne soyez plus prisonnier de vos pensées négatives. Si, cela vous intéresse, c’est par ici.

Merci pour votre attention.

Et vous, qu’est-ce qui vous botte dans tout ça ?

Êtes-vous capable de diffuser du positif autour de vous ? Partagez et contribuez à un monde plus positif :)
Lirone

À travers mon blog, je vous aide à devenir plus heureux et plus positif au quotidien. Première cible : votre état d'esprit. Mon but est donc de vous aider à changer votre état d'esprit afin qu'il soit plus positif. Vous verrez ainsi les choses d'une autre manière. Devenez à votre tour un diffuseur de positif et impactez à votre tour les personnes autour de vous.

  • Bonjour Virginie, bonjour Lirone,

    Merci pour cet article ma foi très intéressant. Une fois de plus je retrouve de nombreux principes que je partage et applique au sein de ma vie.

    La positivité est avant tout une habitude. Plus vous la pratiquez et plus elle deviendra un comportement normal tant elle sera ancrée en vous. Cependant comme tout habitude et comme l’a dit Walt Disney :

    “Pour commencer, il faut arreter de parler et commencer à faire.”

    Devenir optimiste et positif, c’est tout d’abord commencer à faire les méthodes citées dans l’article : Mieux manger, mieux dormir. Prendre soin de son corps plus généralement pour justement pouvoir cultiver son esprit.

    Personnellement, j’ai naturellement des atouts pour etre positif mais par des relations toxiques et un environnement toxique, j’avais perdu cette positivité. Je l’ai aujourd’hui retrouvé.

    Il est très important de faire attention à son environnement et ses relations. Toute belle chose se bonifie quand l’environnement est propice alors faites en sorte de créer cet environnement.

    Vous ? Avez-vous toujours été positif, optimiste ? Quelle est votre expérience avec ce sujet ?

    Au plaisir,
    Kevin

  • Bonjour Lirone, bonjour Viriginie,

    Merci pour ce nouvel article 🙂

    Effectivement, pas toujours évident de rester positif. Dernièrement, j’ai vu une interview de Alice Herz-Sommer par Tony Robbins sur Youtube. Cette femme est une survivante de l’Holocauste. Elle est impressionnante car elle est resté la femme la plus heureuse du monde, même durant son séjour en camp de concentration. Comme elle le dit, elle occupa la plus grande partie de son temps à rire. Pour elle, chaque chose est un présent.

    L’article m’a fait penser à elle car elle partage que malgré les moments difficiles, elle arrive toujours à regarder la ou il y a le positif. Cette femme est vraiment inspirante. Je vous invite à voir la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=OB-lUg_TshU&t=3s.

    Elle nous montre qu’il est même possible d’être heureux avec des conditions de vie terrible derrière les barreaux…

    En tout cas, pour en revenir à l’article, s’entourer de personnes positives peut vraiment aider ! On peut même aller plus loin et se créer un environnement positif (décoration de notre intérieur, des tableaux ou posters inspirants, des belles plantes). Bref, tellement de stratégie à mettre en place pour être plus heureux.

    Bravo pour votre travail.
    Bonne journée,

    Nils

    • Lirone dit :

      Salut Nils !

      Merci beaucoup pour ton partage. C’est vrai que cette vidéo est une pépite de sagesse. On devrait s’en inspirer davantage !

      Et comme tu dis, être heureux passe par avoir un environnement qui nous convient, c’est à dire des relations positives et un environnement plaisant à vivre.

      Merci Nils et au plaisir de te (re)lire.

      Lirone

  • >
    Partagez
    Stumble
    Tweetez
    Enregistrer
    Partagez
    +1