Par Lirone

Bizarre, n’est-ce pas ?

Vous avez tout lu, tout vu, tout entendu :

L’alimentation saine n’a plus aucun secret pour vous.

Et pourtant.

C’est la énième fois que vous dites :

« Faut vraiment que j’me mette à manger correctement. »

Le plus enrageant dans cette histoire ? C’est que vous démarrez toujours très bien.

Sauf qu’après l’excitation du début, vient l’heure de vérité : l’épreuve de la durée.

Semaine 1, semaine 2, semaine 3… 

Vous sentez que vous allez craquer.

Nouveau sur Revolution Positive: découvrez les bases pour devenir la meilleure version de vous-même ! Gratuit pour le moment. Découvrez le cours maintenant.

Vous avez beau forcer, vous n’avancez plus.

On dirait que quelque chose vous empoigne.

Vous tire en arrière.

Vous ramèèèèèèèèèène de force au point de départ.

Et un jour, patatra :

Première entorse à votre plan alimentaire.

Juste une. Puis une autre. Encore.

Soudain, vous réalisez.

Vous savez ce qui est en train de se passer.

Alors vous la regardez partir :

Votre chère motivation.

Elle glisse entre vos doigts. S’évapore. Disparaît.

Mais qu’est-ce qui l’incite à fuir ?

Trois choses.

Trois mensonges que la société vous martèle.

Et qui fissurent votre état d’esprit.

Voilà pourquoi celui-ci laisse systématiquement votre motivation s’échapper.

Alors, venez.

Nous allons démasquer ensemble les trois croyances qui vous poussent constamment à baisser les bras.

Et surtout, je vais vous donner des astuces concrètes, précises et efficaces pour restaurer votre motivation et l’entretenir sur le long terme.

 

Mensonge 1 : Résultat ou Raison ?

Le premier mensonge qui sape votre motivation ?

Le voici :

Il faut se focaliser sur son objectif pour l’atteindre.

« Euh, où est le souci avec cette affirmation ? »

Imaginez.


Aujourd’hui, vous allez tout déchirer

Vous tombez du lit avec une motivation à déplacer les montagnes.

« C’est décidé : à partir de cette semaine, je prends mon alimentation en main ! »

Votre objectif ?

Retrouver votre taille de guêpe.

Du coup, vous prenez la résolution de remplumer votre stock de fruits et de légumes frais tous les 8 jours…

Et dans votre enthousiasme, vous brûlez solennellement votre carte fidélité de la pizzeria du coin.

Désormais, vous cuisinerez tous vos repas avec amour et patience.

Alors, pour vous assurer de tenir sur la durée, vous cherchez quelque chose qui vous rappellera sans cesse l’objectif à atteindre.

D’un bond, vous vous dirigez droit vers l’étagère.

À la recherche de la pièce rare.

Comment trouver la bonne stratégie pour manger sainement et perdre du poids ?

Ah, ça y est :

Une photo de vous. Pieds nus dans le sable. Corps tonique et bronzage d’autrefois.

« Voilà le booster qu’il me faut ! » pensez-vous immédiatement.

Ni une ni deux : vous saisissez la perle pour la placer bien en vue dans la maison.

Mais où exactement ?

Tiiing ! La réponse vous apparaît tel un flash :

Mais oui…

Sur le frigo, évidemment !

Il n’y’a pas à dire : votre stratégie est nickel…

N’est-ce pas ?

Certes, on n’affiche pas toujours une photo de soi ou de quelqu’un d’autre en tenue plage pour se motiver à manger sain.

Parfois, on se contente d’écrire son objectif sur une feuille que l’on place sur sa table de chevet.

Ou on s’efforce de proclamer son objectif à haute voix tous les matins au réveil.

Trouver la bonne stratégie pour perdre du poids et manger sainement

Mais qu’importe la forme, le fond reste le même :

On cherche à se motiver en pensant constamment à son objectif.

En gardant les yeux rivés sur lui.

Sauf que…


C’est exactement le problème

Certes, cette stratégie s’avère efficace lorsque vous ciblez un objectif à court terme.

Dans ce cas, le fait de vous focaliser sur votre but vous attire à lui comme un aimant.

Sauf que perdre du poids sainement est un objectif à long terme.

Du coup, entre le jour où vous vous fixez cet objectif et le jour où vous l’atteignez, il s’en passe du temps.

Or, plus vous y pensez, plus ce temps vous paraît long. Comme lorsque vous attendez un colis en guettant l’arrivée du facteur : chaque seconde porte en elle le poids de l’éternité. (Une heure, le facteur n’est pas passé, deux heures…)

Comment perdre du poids de la manière la plus saine possible ?

Alors la stratégie qui se voulait motivante finit par vous plomber le moral :

Plus vous pensez à votre objectif, plus vous prenez conscience du chemin qu’il vous reste à parcourir :

Du fossé qui sépare votre réalité de votre rêve.

Tous les jours, vous voyez votre photo sur le frigo, puis votre silhouette dans le miroir.

Ce décalage est frustrant.

Oppressant.

Insupportable.

L’impatience vous ronge.

Et là, qu’importe si vous maigrissez : il semble que les choses ne vont pas assez vite.

Votre objectif ne vous motive plus.

Il vous pèse.

Pourquoi est-ce difficile de tenir ses objectifs dans le domaine de l'alimentation ? Pourquoi est-ce difficile de faire un régime ?

Conséquence ?

Plus les jours passent, plus votre motivation s’effrite.

Et la voici qui se transforme en lassitude.

Puis en résignation.

Voilà comment vous perdez votre motivation.

Toutes mes condoléances.


Comment éviter ce scénario catastrophe ?

Tout d’abord, commencez par mettre de côté tout ce qui vous rappelle en permanence l’objectif que vous souhaitez atteindre.

En effet, quand vous vous engagez dans un projet sur le long terme, votre meilleure source de motivation n’est pas le résultat que vous visez…

Mais la raison pour laquelle vous visez ce résultat.

C’est le pourquoi qui vous a poussé à quitter le statu quo et à vous mettre en mouvement vers votre objectif.

Comment atteindre ses objectifs dans l'alimentation ?

Grâce à votre pourquoi, vous ne fixez plus votre attention sur le chemin qu’il vous reste à parcourir…

Mais vous parvenez enfin à prendre conscience du chemin que vous avez déjà parcouru.

Et ce changement de focus fait toute la différence.

À ce stade, une question brûle vos lèvres :

« Comment identifier le fameux pourquoi ? »

Eh bien, il va falloir creusez en vous-même à la recherche de la véritable raison qui a donné vie à votre désire de perdre du poids.

Et pour la débusquer, je vous propose un exercice que je vous ai concocté en m’inspirant de ce podcast.


Le jeu des 7 pourquoi

Tout d’abord, armez-vous d’une feuille et d’un stylo.

Ensuite, écrivez 7 fois : Pourquoi ?

Allez à la ligne à chaque fois.

Oui

comme

ça,

c’est

bien.

Maintenant, vous allez répondre à la question suivante :

« Pourquoi est-ce que je veux manger sain ? »

À côté du premier pourquoi, écrivez la première raison qui vous vient à l’esprit.

À côté du second, notez la raison pour laquelle vous désirez la première raison.

À côté du troisième, la raison pour laquelle vous désirez la deuxième.

Et ainsi de suite.

Vous captez ?

Pensez aux enfants :

Quand vous leur dites quelque chose, ils vous assomment de « Pourquoi ? »

Et vous vous voilà en train de leur donner l’explication de l’explication d’une explication…

Bon avec eux, ça ne finit pas.

Mais rassurez-vous :

Ici, l’exercice vous prendra juste quelques minutes.

Regardez cet exemple :

Je veux manger sain.

Pourquoi ? Je veux manger sain pour perdre du poids.

Pourquoi ? Je veux perdre du poids pour être en bonne santé.

Pourquoi ? Je veux être en bonne santé pour me sentir en pleine forme.

Pourquoi ? Je veux me sentir en pleine forme pour avoir la capacité physique de faire tout ce dont j’ai envie.

Pourquoi ? Je veux avoir la capacité physique de faire tout ce dont j’ai envie parce que je veux réaliser mes rêves.

Pourquoi ? Je veux réaliser mes rêves parce que j’aime faire ce que je veux dans la vie.

Pourquoi ? J’aime faire ce que je veux dans la vie parce que j’aime la liberté.

Vous voyez l’idée ? Essayez au moins d’aller jusqu’au 3e pourquoi.

Vous pouvez même dépasser le 7e pourquoi et poursuivre cet exercice d’introspection.

Et là vous vous demandez :

« Comment savoir à quel pourquoi m’arrêter ? »

C’est simple.

Au bout d’un moment, vous tomberez sur une valeur. Or les valeurs ne se justifient pas.

Cela signifie que vous ne pourrez pas creuser plus profondément.

Et vous savez quoi ? C’est fantastique.

Car là, vous aurez atteint le socle le plus solide sur lequel fonder votre détermination.

D’ailleurs, repensez à l’exemple précédent.

Vous remarquez que la valeur cachée ici, c’est la liberté.

Donc si la liberté est la valeur la plus précieuse à vos yeux, alors elle sera votre booster idéal.

Après tout, supposons que je m’engage solennellement envers vous :

Je vous offre 1 million d’euros si vous adoptez pour de bon une alimentation saine dès aujourd’hui.

Est-ce que l'argent fait le bonheur ? Est-ce que l'argent aide à avoir une alimentatino saine ?

Accepteriez-vous ?

Alors vous êtes capable de le faire pour votre liberté, si à vos yeux elle vaut tout l’or du monde.

Bref, partez à la recherche de la valeur qui compte le plus pour vous.

Et pour cela…


Suivez ce conseil

Réalisez l’exercice des 7 pourquoi avec le plus d’honnêteté possible.

C’est capital. N’écrivez pas des pourquoi parce qu’ils vous semblent socialement acceptables :

Vous avez le droit de vouloir manger sain pour les raisons que vous voulez.

Vraiment.

Vous pouvez très bien vouloir manger sain parce que vous trouvez qu’un corps mince, c’est beau.

Vos raisons vous appartiennent. Elles sont intouchables.

Seulement, certaines vous galvaniseront plus que d’autres.

Et clairement, vouloir être mince parce que c’est joli…

Comment dire…

Vous n’irez pas loin avec ça.

Donc, ne vous arrêtez pas à vos raisons superficielles :

Creusez jusqu’au sous-sol de vos pourquoi.

Là, vous y trouverez votre valeur en or.

Alors vous l’écrirez sur une feuille…

Elle, vous pourrez l’afficher partout dans la maison.

Mais attention :

Vous en servir en guise de papier peint ne servira à rien si vous avez l’état d’esprit dont je vais vous parler maintenant.

Je vous invite également à lire l'article suivant : pourquoi votre volonté seule ne suffira pas pour réaliser vos objectifs


Mensonge 2 : Récompense ou Plaisir ?

Voici une phrase que vous entendez souvent :

À chaque fois que tu manges un repas sain, récompense-toi en t’offrant une gourmandise !

Hiiiiiiiiiiiii.

Oups. Veuillez m’excuser. C’est mon détecteur de mensonges. Je reviens.

Bon, où est-ce qu’on en était ?

Ah oui, j’étais sur le point de vous dire ceci :

Ne faites jamais de la bouffe une récompense.

Dites avec moi : jamais.

Allez, plus de conviction…

Voilà.

Sinon, votre quotidien risque de ressembler à ça :

7h. Vous mangez un petit-déjeuner sain.

Midi. Vous choisissez un déjeunez sain.

16h. Vous prenez un goûter sain.

20h. Vous avez bien mérité votre kebab-complet-frites-sauce-samouraï. (+ 1 feuille de salade.)

Ça, c’est quand vous considérez les aliments peu qualitatifs comme des récompenses bien méritées après des repas sains.

Or, il y a quelque chose qui cloche dans ce raisonnement :

Pourquoi mériteriez-vous une récompense quand vous apportez à votre corps les nutriments dont il a besoin ?

Dans ce cas, pourquoi ne pas vous récompenser quand vous lui offrez quelques heures de sommeil ?

Sérieusement : si vous trouvez normal de respecter votre besoin de sommeil, vous devriez aussi trouver normal de respecter vos besoins nutritionnels.

C’est fondamental, car :

Votre motivation en dépend.

Si vous considérez qu’offrir à votre organisme une alimentation saine est une faveur que vous lui accordez… vous allez vite vous lasser.

Et votre enthousiasme va fondre comme neige au soleil.

Pourquoi ?

Parce que personne n’aime passer son temps à faire des faveurs.

Une fois, deux fois, trois fois… faut pas trop demander, n’est-ce pas ?

Ainsi, quand vous sentez que l’acte que vous allez poser est une faveur que vous accordez à quelqu’un, votre motivation à agir diminue.

Par contre, si vous avez la conviction que cette action mérite d’être posée parce qu’elle est juste, alors votre motivation explose.

Donc si vous tenez à garder la motivation de manger sain, lâchez la croyance selon laquelle manger sain serait une faveur que vous accordez à votre corps. Ou un acte héroïque de votre part.

Il s’agit plutôt d’une action juste envers celui qui ne vous abandonnera jamais. Jusqu’à ce que la mort vous sépare.

Par conséquent…


Regardez les choses en face

Ce n’est pas vous qui méritez une gourmandise.

C’est votre corps qui mérite une alimentation saine.

Bien sûr, le problème n’est pas dans l’action de manger des gourmandises.

Mais dans la manie de les considérer comme des médailles.

D’ailleurs, comme l’a démontré la chercheuse Jane Wardle1, cette habitude a une autre conséquence fâcheuse :

Quand vous considérez les gourmandises comme une récompense qui se mérite, cela vous amène à considérer les aliments sains comme le moyen d’accès à cette récompense.

Et que se passe-t-il alors ?

Votre attirance pour l’aliment « récompense » augmente…

Tandis que votre attirance pour l’aliment « moyen d’accès » s’effondre.

En fait, lorsque nous mettons en place un système de récompense, cela nous amène à penser inconsciemment : « Si je dois m’offrir une récompense pour faire cette action, c’est que l’action en question n’est pas vraiment plaisante. Elle n’a pas de valeur en elle-même : ce qui lui donne de la valeur, c’est la récompense qui lui est associée. »

À l’inverse, quand nous agissons sans attendre de récompense, cela nous incite à percevoir l’action comme étant gratifiante en elle-même.

Au final, une récompense a le même effet qu’une punition.

Car les deux sont considérées par votre subconscient comme une contrainte.

Du coup, dans les deux cas :


Vous vous sentez dans l’obligation d’agir

Pour la récompense. Ou à cause de la punition. C’est du pareil au même.

D’ailleurs, c’est flagrant avec les enfants :

En récompensant l’action d’un enfant, vous l’encouragez à se conduire comme s’il n’avait pas envie de faire l’action en question.

Certes, tant que la récompense est là, il se donne à fond.

Mais si vous ôtez la récompense, sa motivation s’écroule.

Voilà pourquoi vous feriez mieux de l’amener à agir avec plaisir.

Vous souhaitez lui offrir un cadeau ? Faites-le spontanément plutôt qu’en guise de récompense.

En tous cas, un parent ne devrait jamais se servir de la nourriture comme moyen de discipliner son gosse.

Vous savez, le fameux :

« Si tu manges tes légumes et que tu apprends ta conjugaison, tu auras des bonbons. »

Vous l’aurez compris :

Ces propos ne font qu’augmenter la valeur des bonbons aux yeux de l’enfant.

Et déprécient en même temps celle des légumes (et de la conjugaison…).

À l’inverse, quand les parents incitent leurs enfants à consommer des aliments sains par plaisir, ces derniers en consomment davantage. Et ce, même quand les parents s’absentent.

Tout ça pour vous dire ceci :

Ce n’est pas en vous décernant des kebabs Awards que vous entretiendrez votre motivation à manger des légumes.

Ce qui vous aidera à conserver votre motivation, c’est votre capacité à tirer du plaisir dans le fait même de consommer des aliments sains.

Autrement dit, votre capacité à considérer les aliments sains comme plaisants en eux-mêmes.

Non, ne partez pas :


Aimer un aliment, ça s’apprend

Et on apprend à tout âge.

Au fond, pour apprécier un aliment sain, il existe un principe simple :

Comportez-vous dès aujourd’hui comme si vous appréciiez cet aliment : vous finirez par l’apprécier.

En effet, plus vous répétez une action, plus vous nourrissez la conviction que cette action est bonne.

Pourquoi ?

Parce que votre cerveau fait tout pour que vos pensées et vos actions aillent dans le même sens.

C’est ce qu’on appelle la consonance cognitive.

Donc si vous n’aimez pas les fruits et les légumes, faites tout de même l’effort d’en intégrer à votre alimentation quotidienne.

À force, vous finirez par avoir des pensées qui s’accordent avec votre nouvelle habitude.

Et votre subconscient réussira à vous convaincre qu’après tout, cet aliment a un p’tit quelque chose.

En tous cas, retenez ceci :

N’attendez pas d’avoir envie de manger sain pour vous y mettre. Commencez, et vous aurez envie.

Et surtout :

En matière d’alimentation, oubliez tout système de récompense.

« Mais Lirone disait que se récompenser est un moyen très efficace pour tenir ses objectifs ! »

C’est vrai. Et il précisait aussi que ça ne marchait qu’avec les tâches qui n’exigent qu’un faible engagement de votre part.

Or adopter une alimentation saine ne rentre pas dans cette catégorie. Mais alors pas du tout.

Bien au contraire :

En transformant votre alimentation, vous transformez un pilier de votre mode de vie.

C’est une décision qui vous engage totalement.

Mais allons plus loin :

Je vais vous révéler le dernier mensonge à propos de la motivation.

Un mythe tellement ancré dans notre esprit que j’aurais besoin de toute votre attention pour le mettre à terre.


Mensonge 3 : Félicitations ou Encouragement ?

Il n’y a pas que les récompenses qui minent votre motivation à manger sain :

Le simple fait de vous autocongratuler à chaque fois que vous mangez sain est tout aussi dévastateur pour votre motivation.

Vous en doutez ? Je m’en doutais. Alors…

Je vais vous raconter une petite expérience

La chercheuse Ayelet Fishbach et le chercheur Ravi Dhar2 ont sollicité des gens qui suivaient un régime.

Ces volontaires ont été divisés en deux groupes :

Celles et ceux du premier groupe ont été félicités pour leur progrès.

L'importance de se féliciter pour mesurer le progrès

Tandis que celles et ceux du deuxième groupe n’ont pas été félicités.

Ensuite, les scientifiques ont offert à tout le monde une petite douceur, au choix :

Une pomme. Ou du chocolat.

Et devinez quoi :

85 % des personnes félicitées ont choisi… le chocolat.

Et dans l’autre groupe ? Seulement 58 %.

Là, deux questions bondissent dans votre l’esprit.

« Comment se fait-il qu’en encourageant les gens, nos deux scientifiques leur aient inconsciemment donné envie de craquer sur le chocolat ? »

Et surtout :

« Y’avait-il un moyen d’inciter inconsciemment les volontaires à choisir la pomme ? »

Attention, spoiler : oui, il suffit de leur dire deux petites phrases. Je vous les donne tout à l’heure. Promis.

Mais revenons par la première question.


Pourquoi les félicitations vous poussent-elles à craquer ?

Pour comprendre, lisez ceci :

Plus vous avez le sentiment de vous rapprocher de votre objectif plus vous êtes susceptible de succomber à une tentation qui vous éloigne dudit objectif.

« Mais si je n’ai pas le sentiment de me rapprocher du but, je vais me décourager ! »

Excellente remarque.

À vrai dire, le problème n’est pas réellement dans le fait que vous ayez le sentiment de vous rapprocher du but…

La vraie question est celle-ci :

Pourquoi avez-vous ce sentiment ?

Est-ce parce que vous avez reçu des félicitations ?

Ou juste des encouragements ?

On n’aurait pas dit, mais ça change tout.

Je m’explique.

Comme vous le savez, nous réagissons mieux aux félicitations qu’aux reproches :

Nous avons davantage envie de nous améliorer quand on souligne nos réussites que lorsqu’on blâme nos erreurs.

Pourquoi nous avons tendance à plus critiquer que voir le positif chez l'autre

Mais saviez-vous que nous réagissons encore mieux aux encouragements qu’aux félicitations ?

Si, si. Il est faux de croire que les félicitations vous galvanisent sur le long terme. Mensonge n° 3.

Je développe.

Les félicitations valorisent le résultat : la victoire, la performance.

Tandis que les encouragements soulignent sur le processus : l’effort, les progrès et surtout…

Le plaisir lié à action elle-même.

On y revient encore.

Car lorsque vous accordez plus d’importance au plaisir d’agir qu’à la satisfaction de réussir, votre motivation part en orbite.

Et justement :

Les félicitations vous poussent tellement à vous focaliser sur le résultat, que vous ne prenez plus le temps de savourer l’action.

À l’inverse, comme les encouragements vous incitent à vous focaliser sur le processus, cela vous aide à prendre conscience du plaisir lié à l’action elle-même.

Ainsi, plus vous vous encouragez, plus vous prenez plaisir à manger sain. C’est la raison pour laquelle un « Je mange de plus en plus d’aliments sains » vaut mieux qu’un « J’ai perdu 3 kilos. »

Alors au lieu de vous féliciter…

Encouragez-vous.


Comment faire ?

Tout bêtement, en tenant un journal dans lequel vous notez l’évolution de votre alimentation.

Comment suivre son alimentation avec le journaling

Jour après jour, écrivez chacune de vos actions qui va dans le sens d’une alimentation plus saine.

C’est bien plus stimulant que monter sur une balance frénétiquement.

Et vous l’aurez deviné, ça marche aussi avec les enfants :

Un « Tu as progressé » vaut mieux qu’un « Tu as réussi ».

Alors, encouragez plus, félicitez moins.

Hein ? Qu’est-ce que vous dites ?

Ah oui, c’est vrai.

Revenons à notre petite expérience.


Deux armes anti-tentation

Comme je vous le disais, les scientifiques ont trouvé comment augmenter le pourcentage des volontaires qui choisissent la pomme plutôt que le chocolat.

Juste en leur disant ces deux phrases :

  • « Souvenez-vous de la dernière fois où vous avez résisté à la tentation de manger une gourmandise. »
  • « Pourquoi aviez-vous résisté à cette tentation ? »

Voilà les deux dynamites qui vous aideront vous aussi à tenir bon lorsque vous aurez envie de craquer.

Le pouvoir de ces deux phrases ?

Elles vous rappellent la raison de votre objectif. (Vous savez, votre 7e pourquoi…)

Et surtout l’importance que vous y attachez.

Donc la prochaine fois que vous serez à deux doigts de succomber à une tentation, demandez-vous :

  • « Quand ai-je résisté pour la dernière fois ? »

Et surtout :

  • « Pourquoi y ai-je résisté ? »

Vous verrez :

Si vous pensez à ces deux questions quand la tentation pointe le bout de son nez…

Vous ne lui laisserez même pas le temps de s’intensifier.

Vous aurez tué le game.

 

Clap de fin.

Ensemble, nous avons démasqué trois idées reçues qui plombent votre motivation à manger sain.

Et surtout : vous savez désormais comment prendre le contre-pied de ces mensonges et restaurer votre détermination.

Mais je ne finirais pas un article sur la motivation sans vous encourager à passer à l’action.

Après tout : connaître les pièges à éviter, c’est bien.

Savoir comment les éviter, c’est encore mieux.

Sauf qu’au final, une seule chose compte :

Qu’allez-vous mettre en pratique ?

C’est là que tout se joue.

Je vous l’accorde : ce n’est pas la phase la plus facile.

Mais je sais que vous pouvez le faire.

Tellement, que je vous propose de vous lancer tout de suite en posant trois actions simples :

  • Dépoussiérez votre 7e pourquoi.
  • Procurez-vous un carnet pour noter vos progrès.
  • Apprenez par cœur vos deux questions dynamites. Et exercez-vous à les employer aussi souvent que nécessaire.

Allez-y : faites-moi ça maintenant.

Avant même de lire la phrase suivante.

Qui ne vous apportera rien de plus que la phrase précédente

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?

N’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires parce que ça me ferait plaisir d’échanger avec vous sur les mythes dont nous avons discuté. Bien sûr, libre à vous de partager cet article afin qu’il ravive la motivation de celles et ceux que vous aimez et qui en ont besoin. 

Merci à Lirone pour son accueil ! 

Naomie

Qui est Naomie?

Naomie Plumain nous explique sur son blog comment cultiver sa motivation pour atteindre enfin son objectif de poids. Inscrivez-vous à sa newsletter et recevez la formation gratuite « 7 jours pour booster votre motivation et perdre du poids définitivement ».

Etre heureux, ça s'apprends: les clés de votre épanouissement personnel. Lirone Samoun

Le guide ultime pour devenir plus heureux et plus positif dans votre vie

Réveillez le diffuseur de positif qui est en vous et impactez durablement votre vie et celle des autres.

"C'est le livre qui me fallait"
"[…] Je n’ai vraiment pas l’habitude de publier, me confier ou raconter ma vie, mais depuis que j’ai ouvert ce livre je suis déterminée à m’en sortir.”
"Ce livre est un vrai bonheur ! Très pratique, pragmatique et utile ! Bravo ! Il devrait être lu par tout le monde !"

__CONFIG_colors_palette__{"active_palette":0,"config":{"colors":{"112ec":{"name":"Main Accent","parent":-1},"6e6ae":{"name":"Accent Transparent","parent":"112ec","lock":{"lightness":0,"saturation":0}}},"gradients":[]},"palettes":[{"name":"Default Palette","value":{"colors":{"112ec":{"val":"var(--tcb-skin-color-3)"},"6e6ae":{"val":"rgba(50, 61, 5, 0.8)","hsl_parent_dependency":{"h":72,"l":0.13,"s":0.85}}},"gradients":[]},"original":{"colors":{"112ec":{"val":"rgb(19, 114, 211)","hsl":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}},"6e6ae":{"val":"rgba(19, 114, 211, 0.8)","hsl_parent_dependency":{"h":210,"s":0.83,"l":0.45}}},"gradients":[]}}]}__CONFIG_colors_palette__
Procurez-vous maintenant votre livre

A propos de l'auteur (en bref)

Lirone

Je m'appelle Lirone et j'écris sur ce blog depuis 2016. J'aide les personnes à devenir plus heureuses et plus positives au quotidien grâce à la psychologie positive. J'ai développé le concept de diffuseur de positif : une personne bien dans ses baskets et qui impacte positivement directement et/ou indirectement son entourage. L'idée est simple, plus il y aura des diffuseurs de positifs, plus le monde ira mieux.

  • Merci pour cet article très enrichissant. Je suis surprise d’entendre ces 3 mensonges qui je l’avoue ai fini par croire à force de les entendre! J’aime beaucoup l’humour que tu utilises pour faire passer tes messages et les exemples parlant que tu partages! C’est décidé je vais mettre en pratique tes conseils, maintenant que j’ai trouvé ma valeur sous jacente, que je sais que je dois arrêter de me récompenser par la nourriture ça va s’améliorer c’est sûr. Je vais m’encourager et surtout utiliser tes phrases dynamites et fini les craquages! merci beaucoup

    • Hello Marie-Anne !
      Merci pour ton commentaire chaleureux. Effectivement, ce sont 3 idées-reçues vraiment ancrées dans l’inconscient collectif. Résultat, lorsqu’on y croit dur comme fer, on n’ose pas les remettre en question. Du coup on culpabilise, on réessaye de manger sainement en testant un nouveau “régime” sans remettre en cause nos croyances profondes alors que ces dernières sont le socle de nos actions.
      Tu as tellement raison d’aller au-delà d’une simple compréhension des choses et de passer à la pratique. Avec une vision aussi pragmatique, je suis certaine que tu réussiras !
      A bientôt 🙂

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >