Les 4 secrets d'un couple épanoui
Les 4 secrets d'un couple épanoui

Les 4 secrets d’un couple épanoui

Aujourd’hui, c’est Hélène du site Investipole qui nous propose un article sur le thème de l’amour. Elle va vous donner les 4 secrets d’un couple épanoui. 

Êtes-vous actuellement dans une relation de couple ? Si c’est le cas, vous serez sans doute
d’accord pour admettre qu’il s’agit d’une expérience de vie à part entière.

Partager votre existence avec une personne que vous aimez, c’est un peu comme lui offrir jour après
jour le spectacle de minuscules morceaux de vous, pour vous enrichir à votre tour de la
reconnaissance bienveillante des fragments d’âme que vous dévoile votre conjoint.

Cependant, rien ne dit que l’énergie libérée par cette communion est toujours positive et
constructive. Et c’est là toute la subtilité de la vie de couple : selon vos comportements et ceux de
votre partenaire, vous pouvez soit vous épauler mutuellement, soit vous autodétruire.

Le couple épanoui, c’est justement celui qui profite à l’élévation de chaque « moitié », sans que celle
de l’une n’empiète sur celle de l’autre, et sans que l’élévation du couple ne se fasse au détriment de
l’élévation individuelle.

Vous souhaitez connaître les 4 secrets de vie de ces couples épanouis qui parviennent à voguer
contre vents et marées ? Alors, c’est parti !

#1 Le couple épanoui communique

Premier élément du couple épanoui: la communication

Cela ne devrait être un secret pour personne ! La communication, c’est tout simplement le ciment
du couple.

Sans elle, à la moindre bourrasque, tout l’édifice patiemment construit, pierre après
pierre, se casse la figure. Et certains n’auront ni l’envie ni le courage de tout rebâtir.

Pourquoi est-il si important de communiquer ? Prenons un exemple pour illustrer le phénomène
de manière métaphorique. Supposez que quelque comportement de votre conjoint vous ait
dernièrement blessé(e), ou que l’avenir de votre couple vous semble entaché par un récent
événement. Cette blessure, imaginez-la comme une entaille dans votre chair : la plaie saigne.
Qu’êtes-vous tenté(e) de dire en cet instant ? « Ce n’est qu’un petit bobo, ça arrive à tout le monde,
ça cicatrisera tout seul ». Alors vous laissez le temps faire son office.

Sauf que la plaie est plus profonde que vous ne l’imaginiez : elle s’infecte. Vous essayez de la cacher
sous un bandage, mais l’infection continue de gagner du terrain, jusqu’à déclencher des troubles qui
influent sur votre manière d’être et vous mettent hors circuit. Ce n’est qu’en « crevant l’abcès » et en
traitant l’infection avec des antibiotiques que votre corps pourra repartir sur des bases saines.

Que faut-il en déduire ? Que les non-dits sont un poison, non seulement pour vous, mais
également pour votre couple. Si vous les laissez macérer dans l’espoir de les étouffer, ils finiront un
jour ou l’autre par se transformer en amertume et à empoisonner votre relation. Comme dirait ce
cher Lavoisier, « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » : il en va de même pour tout le
négatif (et le positif, d’ailleurs, d’où l’importance de cultiver un état d’esprit positif !) que vous
conservez à l’intérieur de vous.

Pour évitez l’infection et ses douloureuses conséquences, traitez le problème à la racine en
intervenant dès que la blessure entaille votre chair. Et pour ce faire, un seul remède efficace :
PARLEZ !

Attention : il s’agit de communiquer, mais de bien communiquer ! Il ne s’agit pas de discuter de la
pluie et du beau temps, mais d’appuyer là où ça fait mal, de mettre le doigt sur des sujets sensibles
mais décisifs pour l’avenir du couple. La prise de parole doit donc être constructive et reposer
exclusivement sur la bienveillance et le respect : on ne déverse pas son venin ou son amertume sur
son conjoint pour exorciser ses démons ou évacuer une quelconque pression devenue insupportable.

Pour continuer dans les métaphores (je sais que vous adorez ça!) tout en faisant un petit clin d’œil à
l’actualité, imaginez que vous êtes sur un terrain de foot. Votre conjoint n’est PAS votre
adversaire : il est dans votre équipe, c’est votre coéquipier ! Ainsi, si vous sentez que votre
tactique est inadaptée au jeu de l’équipe adverse (aka les aléas du destin), concertez-vous pour
déterminer ce qui pèche et associer vos efforts, tout en respectant le point de vue de chacun. Et c’est
comme ça que l’on gagne une coupe du monde… ou, à défaut, que l’on construit une relation saine !

#2 Le couple épanoui partage des projets communs

Deuxième secret d'un couple épanoui: les projets en commun

Antoine de Saint Exupéry a eu l’immense sagesse de mettre en évidence l’un des fondements de la
relation de couple :

« aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans
la même direction ».

Il s’agit d’une réalité foncièrement indiscutable… à laquelle on pourrait toutefois apporter une petite nuance : il faut, certes, regarder l’avenir d’un œil similaire, mais toujours garder sa moitié dans son champ de vision. Dans un couple, on ne raisonne pas sur le principe du « chacun pour soi », bien au contraire, et c’est là ce qui fait toute sa force ! Il ne s’agit pas de se contenter de juxtaposer le regard de son conjoint au sien : une connexion empathique doit en permanence être maintenue, ou les chemins finissent par diverger faute d’attention.

Se regarder dans les yeux, pour paraphraser Saint Exupéry, fait la part belle au principe de plaisir :
les amoureux n’ont plus d’yeux pour personne, sauf pour l’être aimé. Plus grave, ils vont parfois
jusqu’à s’oublier eux-mêmes. Ils sont dans leur bulle, le monde environnant n’existe plus. Mais
difficile de tracer sa route et d’avancer sans regarder devant soi… Les projets vous détournent de
la contemplation narcissique et vous encouragent à verser dans le concret : sa poursuite
commune d’un même élan régénérera bien plus durablement le principe de plaisir recherché.

Toutefois, ne faites pas l’erreur de construire un projet pour pallier une discorde au sein de
votre couple ! L’excitation ne sera que de courte durée, et en l’absence de communication (pensez au
point précédemment abordé), les problèmes finiront par resurgir un jour ou l’autre.

Le partage de projets, de rêves et d’envies à construire à deux, aussi bien à court qu’à long terme, est
donc essentiel pour renforcer l’union de deux êtres et en assurer la pérennisation. Même dans
l’échec, l’élaboration de paris assure un revers salvateur et consolidant, tant sur le plan individuel
que commun. Qui plus est, elle limite les risques de sombrer dans la routine, néfaste pour le bienêtre
de votre couple.

L’envie de maintenir un couple solide et équilibré doit d’ailleurs être le fil rouge qui jalonne
l’intégralité de votre relation. Sans lui, comment imaginer vous projeter plus loin qu’au jour le jour ?

Si vous rechignez à vous engager avec votre partenaire, votre esprit fera inconsciemment barrage à
toute sorte de projet de vie à deux (fonder une famille, acheter une maison, etc.)… et à
l’épanouissement de votre couple.

#3 Le couple épanoui s’aime

Troisième secret des couples épanoui: ils s'aiment. L'amour.

Est-il bien nécessaire de consacrer un plein paragraphe à ce « secret » ? Eh bien oui ! Beaucoup de
couples se séparent, convaincus qu’ils ne s’aiment plus, sans prendre conscience que le sentiment
amoureux connaît plusieurs évolutions au fil du temps et de l’avancement de la relation.Contrairement à ce que l’on nous rabâche, l’amour ne dure pas trois ans… et c’est tant mieux !

La société a cette fâcheuse tendance à réduire l’amour aux seules sensations qui nous
envahissent lors de la rencontre avec notre moitié : les papillons dans le ventre, l’exaltation, la
fusion totale qui se traduit par des ébats particulièrement intenses et rapprochés, etc.

Cette phase est néanmoins temporaire. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Si le sentiment
d’euphorie qui vous envahit lors des premiers temps passés avec votre partenaire est pour le moins
grisant, il n’en est pas moins nocif sur le long terme : les relations purement « fusionnelles », qui
étouffent l’individualité, sont néfastes pour l’avenir de votre couple. Vivre en couple ne signifie pas
se fondre l’un dans l’autre, devenir une seule et même personne : il est crucial de conserver une
marge de liberté individuelle. Le couple ne se construit pas sur le « nous », mais plutôt sur le « toi +
moi ».

Par la suite, la passion dévorante laisse peu à peu la place à une sorte de désillusion, d’intensité légère à fatidique : la personne éprise retrouve quelques bribes de lucidité et se rend compte qu’elle a sans doute idéalisé son partenaire. Nombreux sont les couples à mettre un point final à leur
relation après le choc du retour à la « réalité », presque frustrés d’avoir été dépassés par leurs sens…
ou à aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. La faute, entre autres, aux fantasmes de la perle rare,
de l’homme et de la femme idéal(e) largement entretenus par l’univers médiatique.

Et c’est là que le sentiment amoureux prend une nouvelle forme. L’amour, ce n’est pas qu’affaire
de destin et de chimie. C’est aussi reconnaître les différences et les défauts de l’autre, et les
accepter comme tels dans la mesure où ils ne semblent pas faire obstacle à la relation. Dans ce cas,
l’amour ne se subit plus comme dans la première phase, mais il se vit et se décide. Émerge ainsi une
autre caractéristique fondamentale du couple : le respect.

Reconnaître votre partenaire en tant qu’« autre » à part entière, et non pas en tant que moitié d’un tout indissociable ou double narcissique, c’est l’aimer pour ce qu’il est et lui accorder le respect indispensable à la survie de votre couple.

#4 Le couple épanoui sait rompre quand il le faut

Quatrième secret des couples épanouis: ils savent rompre

Pour faire suite à ce qui a été exposé précédemment, le triple respect que vous portez à l’autre, à
vous-même et à votre couple doit être omniprésent dans la décision de mettre fin à votre aventure
de vie commune.

Vous respecter, ce n’est pas vous imposer de souffrir et de continuer sur un chemin auquel,
finalement, vous n’aspirez pas.

Respecter l’autre, ce n’est pas continuer à ses côtés en lui faisant croire que tout va bien par crainte
de sa réaction ou de la solitude qui suivra votre séparation.

Respecter son couple, ce n’est pas l’emmener vers des lendemains incertains, vers lesquels vous
peinez à vous projeter.

Les causes de rupture sont innombrables. La plupart du temps, elles se résument néanmoins à un
simple manque de communication. Prenons l’exemple de l’adultère. Il est fréquent que l’un des
deux conjoints soit tenté par l’infidélité parce qu’il ne trouve pas l’attention et l’affection dont il a
besoin auprès de son partenaire. Frustré, il va donc la chercher ailleurs et omet sciemment de
confesser son méfait par crainte de voir sa rassurante routine de vie tomber en morceaux.
Généralement, l’individu trompé a tôt fait de découvrir le pot aux roses, par simple intuition, ou en
mandatant un détective privé pour confirmer ses soupçons et traîner le coupable en justice pour
faute grave (voyez ici). Dans ce cas précis, l’adultère a bien souvent été indirectement encouragé par
le refus de l’un ou l’autre des conjoints (voire des deux) d’engager une saine discussion en amont.

Si certains comportements ne laissent aucun doute et doivent clairement inciter à la fuite (époux
violent, par exemple), les crises de couple ne signent pas pour autant la fin de votre vie commune.
Tout est histoire de choix. L’essentiel étant que ces choix soient pris d’un commun accord et
n’empiètent en aucun cas sur l’indispensable notion de triple respect.

Contrairement aux idées reçues, rompre n’est pas synonyme d’échec. À la suite d’une séparation, on
entend couramment les gens prononcer des phrases amères telles que : « je n’ai pas réussi à sauver
mon couple », « ça n’a pas fonctionné » ou encore « on n’y arrivait plus ». Mais il y a un fossé
gigantesque entre subir une rupture et la décider en connaissance de cause. Dans un couple sain et épanoui, et sauf cas de figure extrêmes, aucun des deux partenaires ne la fait subir à l’autre : elle
se décide sur une entente réciproque. Il s’agit d’une démarche hautement constructive, qui accélérera
l’acceptation de la fin de la relation et aidera chacun à repartir sur des bases « propres », sans
souffrir d’un a priori négatif ou d’un traumatisme compromettant l’avenir de sa vie sentimentale.

Hélène

Êtes-vous capable de diffuser du positif autour de vous ? Partagez et contribuez à un monde plus positif :)
Lirone

À travers mon blog, je vous aide à devenir plus heureux et plus positif au quotidien. Première cible : votre état d'esprit. Mon but est donc de vous aider à changer votre état d'esprit afin qu'il soit plus positif. Vous verrez ainsi les choses d'une autre manière. Devenez à votre tour un diffuseur de positif et impactez à votre tour les personnes autour de vous.

>