Une mauvaise estime de soi est destructeur pour votre vie. Cela vous isole de la vrai réalité et vous êtes bornée par émotions. Une bonne estime de soi apporte joie et bonheur

La mauvaise estime de soi, le destructeur inconscient de votre vie !

En ce moment, je suis en train de lire, le très bon livre de Nathaniel Branden, les 6 piliers de l’estime de soi qui est un livre très dense, mais incroyablement riche.

Cela m’a inspiré pour vous écrire un article sur l’estime de soi.

L’estime de soi est le moteur indirect de votre réussite et de votre bonheur dans votre vie. Des études l’ont même démontré.

C’est ce qu’il va déterminer la façon dont vous allez entre autres appréhender les choses et réagir face aux différents événements de la vie.

C’est en quelque sorte votre base de vie et le pilier de l’état d’esprit.

Plus votre estime de vous même sera forte, plus vous contrôlerez votre vie et plus vous vous sentirez bien dans vos baskets.

À l’inverse, plus elle sera basse, plus la vie vous contrôlera et moins vous vous sentirez bien.

Il y a énormément de choses à dire et j’écrirais plusieurs articles à ce sujet.

En attendant, je vais me concentrer ici sur quelques conséquences que vous pouvez avoir si vous avez une mauvaise estime de soi.

Attention, c’est possible que vous vous retrouviez dans ce que je vais vous expliquer par la suite. C’est normal.

Avant tout, la première étape est de prendre conscience de tout cela. C’est ce qu’il va vous permettre d’aller de l’avant et progresser sur certains points.

La peur

Quand l’estime de soi est basse, nous sommes souvent manipulés et emprisonnés par nos émotions qui créent une réalité qui n’est pas forcément juste.

L’émotion la plus forte qui régit la mauvaise estime de soi est la peur.

Peur de la réalité qui nous paraît inadéquate pour nous. Peur de certaines parties de nous mêmes que nous dénions ou que nous voulons denier. Peur de soi tout simplement. Peur des autres. Peur de l’exposition, peur de l’humiliation, de l’échec et dans certain cas, peur de la responsabilité que l’on porte quand on réussit (enfin ?) quelque chose.

Réussir est un grand mot pour quelqu’un qui a une mauvaise estime de soi. Il se pose souvent des questions comme :

“Pourquoi ai-je réussi ? Non c’est de la chance. C’est parce qu’il y a eu ça ou ça.”

“Qui suis-je pour réussir, qui suis-je pour avoir de bonnes idées comme ça ? C’est sûrement un hasard et ma réussite ne me revient pas.”

“Je n’ai jamais réussi, il n’y a pas de raisons que cela soit le cas aujourd’hui. Il y a sûrement erreur et vaut mieux que je me ressaisisse sinon ça va me retomber dessus.”

Une personne avec une mauvaise estime de soi vit plus pour éviter la douleur que pour vivre la joie et le bonheur.

Le niveau de votre estime de soi détermine la façon dont vous pensez et affecte plus particulièrement vos émotions et votre motivation.

Une mauvaise estime de soi déforme vos pensées et également votre réalité. Si vous entretenez une mauvaise réputation avec vous même, vous vous enfermez dans une réalité négative bornée entre autres par vos émotions.

Vous serez plus enclin à vouloir abandonner et ne pas donner le meilleur de vous-même.

Vous subissez votre vie et vous n’en êtes plus le maître.

La confiance n’est pas le maître mot pour la mauvaise estime de soi, mais bien la peur comme nous l’avons dit ci-dessus.

La priorité n’est alors plus de vivre, mais d’esquiver absolument la “terreur” de la vie.

La créativité et la nouveauté ?

Non bien sûr, on préféra rester dans la sécurité.

La pauvreté de l’estime de soi  implique l’irrationalité, l’aveuglement face à la réalité, la rigidité, la peur du nouveau, la rébellion, une attitude défensive, une attitude type caméléon, la peur de l’hostilité des autres, la conformité ou le surcontrôle de son comportement.

Si la mauvaise estime de soi craint l’inconnu, la haute estime de soi cherche à explorer de nouvelles choses, à ouvrir de nouvelles frontières.

Si la mauvaise estime de soi chercher à éviter les challenges, la haute estime de soi désire et souhaite de nouveaux challenges.

Si une mauvaise estime de soi voit le négatif partout, la haute estime de soi verra des opportunités et des apprentissages en chaque occasion.

Meilleure sera votre estime de soi, meilleure vous serez équipés face à la vie, notamment face à des obstacles possibles (je préfère utiliser obstacles que problèmes) qui peuvent survenir dans votre vie professionnelle et votre vie personnelle.

Les conséquences dans sa vie

  • Analysons l’impact possible sur la vie sentimentale, par exemple:

Je pense, et Nathaniel Branden approuve également, que l’estime de soi impacte grandement les relations sociales et particulièrement les relations amoureuses.

“Si vous ne vous aimez pas, vous serez incapable d’aimer les autres”

Si vous ne vous sentez pas aimé par vous même, il est très difficile de croire que quelqu’un d’autre va vous aimer.

“Si je ne m’accepte pas, comment je peux accepter ton amour envers moi ? Ton amour pour moi n’est pas vrai. Je ne peux pas y croire ou en tout cas il ne va pas durer”.

De manière inconsciente, c’est la façon dont s’exprime votre estime de vous-même.

Vous devenez alors un saboteur de relations (d’amour)

Beaucoup de relations (entre autres amoureuses) échouent dues à un déséquilibre d’estime de soi entre les deux protagonistes.

Une histoire racontée par l’auteur du livre qui illustre un des cas et une des conséquences possibles:

“Pourquoi je tombe tout le temps amoureux de la mauvaise personne ? Une femme me demande.  Son père l’a abandonné quand elle avait 7 ans, et sa mère plusieurs fois lui a rejeté la faute “C’est de ta faute si ton père est parti. Tu as amené trop de problèmes”. Devenue adulte, cette femme “sait” que c’est de sa faute que son père est parti. Elle “sait” qu’elle ne mérite pas l’amour. Comment résoudre alors cela dans sa vie ? Elle sélectionne souvent des hommes qui sont mariés qui n’ont clairement rien à faire de cette femme dans une façon qui pourrait la convenir. En sélectionnant des hommes comme ça, elle justifie son sens tragique de la vie”

Quand nous “savons” que nous sommes condamnés, nous nous comportons d’une manière où la réalité sera conforme à notre réalité à nous, à notre savoir. Notre perception peut-être totalement faussée.

 

Une autre histoire:

“Un jour, un homme tombe amoureux. La femme aussi après très peu de temps. Ils se marient. Malgré tout l’amour que la femme lui porte, l’homme reste insatisfait, insatiable. Cependant, elle y croit et elle veut que ça marche donc elle persévère. Elle finit par réussir et le convainc qu’elle l’aime vraiment. Une fois qu’il n’a plus de doute dessus, il commence à se demander si ses standards ne sont pas trop bas. Il se demande si elle est vraiment bien pour lui. Dans certains cas, l’homme quittera cette femme, tombera amoureux d’une autre et rebelote.”

 

  • Et dans la vie professionnelle par exemple ?

“Un homme reçoit une promotion dans son entreprise et soudain il se prend de panique. Il commence à penser qu’il n’est pas possible d’être promu, d’avoir de nouveaux challenges et de nouvelles responsabilités. “Je suis un imposteur ! C’est impossible que je sois promu” se dit-il. Se sentant condamné par avance, il abandonne sa motivation de donner le meilleur de lui-même. Inconsciemment, il débute un processus d’autosabotage: il vient aux réunions sans être préparé, il se met en colère envers ses collègues et deviens de plus en plus agressif, il fait des blagues aux moments importuns, ignore de plus en plus les signaux de son Boss insatisfait. Au bout d’un moment, il se fait virer. Il se dit alors “Je le savais, c’était trop beau pour être vrai””

 

Une autre situation probable:
Un subordonné propose une idée géniale à son manager.  Soudain, le manager se prend d’un sentiment d’humiliation sur le fait qu’il n’ait pas eu cette idée. Il s’imagine soudain être surpassé et détrôné par son subordonné. Il commence alors à réfléchir comment  effacer cette idée, et voir pire dans certains cas, comment le faire virer.

 

Des exemples comme ça, il y en a beaucoup et dans tous les domaines. C’est impossible pour moi de toutes les énumérer.

 

Je veux juste que vous sachiez que votre niveau de notre estime de soi a de profondes conséquences pour chaque aspect de votre existence. Comment vous allez vous comporter au travail, comment vous allez agir avec les autres, comment vous allez percevoir la vie, comment vous allez appréhender les différents aspects de votre vie. C’est un bon indicateur qui montrera comment vous êtes susceptible de réussir dans la vie et comment vous allez accomplir vos objectifs.
D’un point de vue personnel, cela va déterminer également sur quel type de personne vous aller tomber amoureux, sur quel type de personne vous allez vous lier d’amitié, comment vous allez-vous comporter avec votre famille, avec vos amis, votre entourage et quel niveau de bonheur vous allez atteindre.

En fait, intérieurement cela provoque des attentes implicites à votre égard. Ces attentes génèrent certaines actions  qui deviennent votre réalité et cette réalité confirme et renforce vos croyances. Et ainsi de suite. C’est un cercle vicieux ou vertueux selon le cas.

Et alors, que va m’apporter d’avoir une meilleure estime de moi-même ?

Un peu plus haut, j’ai déjà commencé à parler des bienfaits d’une bonne estime de soi, mais continuons.

Nous sommes plus ambitieux, plus créatifs, plus spirituels. Nous sommes également plus ouverts face à la vie et aux autres, nous sommes plus honnêtes et meilleure sera notre communication.

Nous sommes plus enclins à traiter les autres avec respect, bienveillance et équité. Nous nous traitons également avec respect (ce qui est la base de toute relation)

Dans le cas contraire, nous aurons du mal à communiquer. Nous serons plus évasifs dû à notre doute face à nos sentiments et à l’anxiété possible que peut provoquer la réponse de notre interlocuteur.

Des recherches ont montré également un renforcement de notre système immunitaire. Nous sommes en meilleure santé.

Une bonne estime de soi améliore notre intuition, notre clairvoyance. Nous sommes enclins à prendre de meilleures décisions. Nous relativisons, nous voyons le bon côté des choses, nous avons moins peur, nous réussissons mieux. Nous travaillons mieux. Nous sommes plus heureux, nos relations sont meilleures. Nous avons plus de gratitude envers la vie.

Etc. De nombreux avantages donc.

La pseudo estime de soi

Nathaniel Branden définit également la pseudo estime de soi.

Par moment, on peut voir des personnes qui réussissent, des personnes qui sont considérées par beaucoup de monde, qui laissent paraître une assurance sans faille, mais qui sont en réalité, profondément insatisfaites, anxieuses ou déprimées. Elles peuvent montrer aux autres qu’elles ont une forte estime de soi, mais en fait intérieurement, elles y sont très loin. Intérieurement, elles peuvent être détruites.

En fait, l’estime de soi n’a rien à voir avec les autres, mais avec soi. C’est une question de “qu’est-ce que je pense  à propos de moi, quels sont mes sentiments envers moi-même  ?” et non de ce que les autres pensent et ressentent à propos de moi. Je peux être très bien-aimé par ma famille, mes collègues, mes amis, mais ne pas être aimé par moi même. Je peux projeter aux autres une image rassurante de moi, mais trembler à la moindre instabilité dans ma vie. Je peux satisfaire les envies des autres, mais ne pas satisfaire les miennes.

Atteindre le “succès” sans avoir d’estime de soi positive, c’est être condamné à vivre avec un sentiment d’être un imposteur anxieux.

Beaucoup de personnes cherchent l’estime de soi chez les autres, dans l’achat de matériel (matérialisme), dans le mariage, les parents, les conquêtes sexuelles ou encore la chirurgie esthétique. Toutes ces choses vont clairement  nous faire sentir mieux et plus confortable sur le moment. Mais le confort n’est pas l’estime de soi. À terme, ce n’est pas la bonne solution. Clairement.

La tragédie de la vie de beaucoup de personnes est qu’elles cherchent leur estime de soi dans toutes les directions, sauf en elles-mêmes, à l’intérieur d’elles-mêmes. Ils échouent alors lamentablement. Ils sont condamnés à vivre une vie passive et non active.

La source estime de l’estime de soi est uniquement présente chez vous, en vous. Elle est interne et non externe. C’est ce que nous faisons à travers nos actions au quotidien qui détermine notre soi, et non ce que les autres font ou pensent de nous.

Quand nous  cherchons une réponse à l’extérieur de soi, dans les actions et dans les réponses des autres, nous courrons à la catastrophe (de notre vie, évidemment, et non celle des autres qui elle continueront de siroter leur Mojoto).

Pourquoi ?

Une des raisons est qu’en cherchant chez les autres, cela nous expose à l’addiction de ce qu’on appelle l’approbation c’est à dire, d’une manière imagée, agir selon les envies des autres.

“Oui, mais il m’a dit que c’était bon” ou encore “Il m’a dit que je devais faire ça”.

Vous voyez ce que je veux dire ?

Et donc ? Comment améliorer notre estime de soi ?

J’expliquerais plus en détail dans un prochain article. Cependant, j’aimerais vous dire les choses suivantes:

La première réussite dans cette démarche d’amélioration de soi est la connaissance et l’acceptation du fait que nous manquons éventuellement d’estime de soi. C’est l’acceptation que notre réalité peut être changée. C’est l’acceptation d’une remise en question. C’est l’acceptation de vouloir changer. Il faut prendre conscience du fait que le chemin ne sera pas facile. Plus vous êtes grands, plus cela le chemin sera difficile si vous manquez d’estime de vous-même. En effet,  celle-ci est comme une fondation qui se construit depuis que vous êtes tout bébé.

Remettre en cause cette fondation relève d’un travail à long terme, mais qui vaut le coup d’être entrepris.

En effet, les premières étapes pour améliorer notre estime de soi sont difficiles parce qu’on doit challenger notre conscience face aux résistances de nos émotions qui jusqu’ici nous ont guidés. C’est remettre en cause tout notre comportement jusqu’à présent de manière conscience et inconsciente. Nous devons convaincre cette croyance limitante qui nous dit que c’est comme ça et puis c’est tout. (J’exagère volontairement).

Je dirais donc qu’une des clés est la prise de conscience de soi. Il faut arriver à élever d’un niveau notre conscience face à soi et face à monde. (Je développerais plus tard ce point 😉 )

Enfin, augmenter son estime de soi passe par l’action. Des actions que vous ferez quotidiennement.  “What determiness the level of self-esteem is what the individual does. »

Ce qui détermine le niveau d’estime de soi est ce que fait l’individu

Si vous manquez cruellement de confiance et d’estime personnelle, je suis en train de mettre en place du contenu spécial pour remédier à cela. Si vous êtes intéressé(e), rendez-vous sur cette page).

 

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Comment caractérisez-vous votre estime de vous-même ?

Lirone

Êtes-vous capable de diffuser du positif autour de vous ? Partagez et contribuez à un monde plus positif :)
Lirone

À travers mon blog, je vous aide à devenir plus heureux et plus positif au quotidien. Première cible : votre état d'esprit. Mon but est donc de vous aider à changer votre état d'esprit afin qu'il soit plus positif. Vous verrez ainsi les choses d'une autre manière. Devenez à votre tour un diffuseur de positif et impactez à votre tour les personnes autour de vous.

Cliquez ici pour laisser un commentaire positif

Mouny Kem Chhom

Cet article me rappelle l’histoire d’une ancienne mannequin, elle avait tout pour réussir : elle était très belle et admirée par des millions de gens et malgré ça, elle était malheureuse, j’étais très surprise de son témoignage “comment cette femme peut-elle être malheureuse, elle a tout ce que désirent toutes les femmes, être belle, être admirée…Elle expliquait que sa vie de mannequin ne lui convenait pas du tout, elle avait beaucoup de contraintes (ex : surveiller sa ligne…) qui lui empêchait de vivre normalement, maintenant qu’elle n’est plus mannequin, elle n’a plus de contraintes dues à son métier et elle est plus épanouie, et dire que des belles femmes comme elle me faisaient rêver, comme quoi on ne peut pas se fier aux apparences, être belle et adulée n’est pas forcément synonymes de bonheur.
La croyance comme quoi, il suffit d’être belle pour être heureuse est complètement fausse (cet exemple le prouve)

Répondre
    Lirone

    Exactement ! Et j’en connais plein des personnes dans ce cas…
    Elles font ce que les autres souhaitent ce qu’elles fassent…Et souvent ça va à l’encontre de leurs vraies valeurs.
    Pour ça encore une fois, il faut vivre à sa façon et faire les choses que l’on souhaitent vraiment et non attendre que les autres nous dictent notre comportement.
    Merci Mouny pour ton commentaire.
    Lirone

    Répondre
maria

Merci pour cet article et pour votre blog qui donnent les principaux outils pour se frayer un chemin dans le but d atteindre la paix avec soi, car dans tout ce qui nous arrive les réponses sont a chercher en nous et non ailleurs.

Répondre
Les 9 caractéristiques de l'Homme charismatique

[…] Pour ma part, j’en ai vécu plein des situations comme ça quand j’étais plus jeune. C’était terrible, surtout pour mon estime personnelle. […]

Répondre
Laissez une réponse:

CommentLuv badge

Partagez
Stumble
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1