Méditer pour être plus heureux et positif au quotidien. Méditation pleine conscience

Comment méditer au quotidien pour améliorer son bien-être ( + mon expérience personnelle)

  • Est-ce que vous êtes curieux à propos de la méditation ?
  • Est-ce que vous pensez que la méditation n’est accessible qu’à une minorité ?
  • Est-ce que vous pensez que c’est difficile ?
  • Est-ce que vous n’êtes pas convaincu des bienfaits de la méditation ?
  • Est-ce que vous avez toujours eu envie de commencer, mais ne savez pas comment ?

Accrochez-vous bien.

Aujourd’hui, je vais enfin pouvoir vous parler de méditation pleine conscience.

Pourquoi seulement aujourd’hui ?

Parce que je pense avoir suffisamment de recul pour vous en parler et parce que surtout que je n’aime pas forcément promouvoir des choses que je n’ai pas forcément testées. Avant de vous parler de méditation et de comment vous pouvez commencer à méditer, voici un bref rappel de là où j’en suis actuellement.

Je fais de la méditation pleine conscience depuis environ avril 2015.

J’ai commencé avec une application qui propose des méditations guidées en français, puis en novembre 2015 j’ai installé en plus une autre application qui propose des méditations guidées, mais cette fois-ci en anglais.

Entre temps, j’ai fait d’autres programmes de méditations réalisées par les célèbres Deepak et Chopra et j’ai commencé depuis peu à faire de la méditation sous silence total, qui pour moi est vraiment différente.

méditation durée application petit bambou

Avec la première application, j’ai déjà cumulé environ 30h de méditation

méditation durée application Calm

Avec la deuxième application, j’ai cumulé environ 8h de méditation

Au total, si je rajoute la durée des sessions des méditations de Deepak et séances diverses, j’ai environ 45-50h de méditation à mon actif.

Bon, là je me vante un peu avec tous ces chiffres.

En fait non, il n’y a rien à vanter du tout parce que la méditation est avant tout  un mode de vie  à installer et c’est quelque chose qu’on s’approprie au fur et à mesure du temps.

45h peut paraître beaucoup pour certains. Pour d’autres, ça va paraître minime.

Le tout n’est pas de compter et de savoir qui médite le plus parce que là n’est pas le but. La méditation n’a pas vraiment d’objectif en soi.

La méditation, je le rappelle encore une fois, est un style de vie, quelque chose que vous allez intégrer dans la vie de tous les jours.

Les clichés à propos de la méditation

Quand je parle de méditation autour de moi, voici l’image que je renvoie:

méditer au quotidien - méditation moine

Alors, non ce n’est pas parce que je médite que je porte une tunique orange, que je suis assis en tailleur et que je suis en haut d’une montagne.

Cette image correspond à un moine bouddhiste et c’est dans cette religion qu’on a l’habitude de porter cette tunique au quotidien.

De plus, la méditation dans cette religion est un art de vivre au quotidien. D’ailleurs, il ne faut pas le cacher, mais cette pratique vient de là-bas.

Cette pratique déplaît à beaucoup de gens parce qu’elle évoque des images de personnes assises dans un monastère, les jambes croisées, en position du lotus, passant des jours d’affilée plongés dans le silence.

Bien sûr qu’il y a des gens qui méditent ainsi, mais la majorité d’entre nous, Occidentaux que nous sommes, n’a pas besoin d’être dans cet « extrême ».

Pour être clair avec vous, ce n’est pas parce que vous méditez que de suite, vous serez considérés comme étant un bouddha ou une personne pratiquant cette religion.

C’est faux.

Que vous soyez juif, musulman, chrétien, athée, catholique, etc., méditer ne va pas vous mettre dans le mauvais chemin de la religion et ne fait pas de vous un traître.

Je préfère le dire et que l’on soit clair dessus parce que j’en ai entendu des choses absurdes;).

La deuxième chose que j’aimerais préciser est le fait qu’il existe beaucoup de méditations différentes. Pour en citer quelques-unes:

  • La méditation zen
  • La méditation pleine conscience
  • La méditation transcendantale
  • La méditation bouddhique
  • La méditation dynamique
  • La méditation par le rire
  • La méditation des pleurs,
  • etc.,

Il y a environ presque 20 types différents de méditation.

C’est pour vous dire la richesse.

Chaque type de méditation est une pratique différente et a un but différent.

Vous avez vu, on est loin de la méditation cliché du mec qui s’assoit et qui fait « Huuuuuuuuuuum ».

Vous êtes convaincu ?

Aujourd’hui, nous allons-nous focaliser sur la méditation pleine conscience, pratique que j’ai l’habitude d’appliquer personnellement.

Les bienfaits de la méditation pleine conscience

Avant d’expliquer quoi que ce soit et vous mettre un peu l’eau à la bouche pour que vous pratiquiez cette discipline, vous devez savoir que méditer au quotidien apporte de nombreux bienfaits qui ont été prouvés scientifiquement.

Il a même été montré que la méditation pleine conscience a un impact sur le fonctionnement du cerveau et sa structure et plus particulièrement, un impact sur la neuroplasticité de la matière grise de notre cerveau.

Un groupe de neuroscientifiques à Harvard a d’ailleurs même démontré que les structures du cerveau changent après seulement 8 semaines de pratique régulière de méditation.

Bien que l’on associe la pratique de la méditation à un sentiment de sérénité et de relaxation physique, les pratiquants ont longtemps prétendu que la méditation offrait également des avantages sur le plan psychologique et cognitif qui durent tout au long de la journée.

Il est fascinant de voir la plasticité du cerveau et qu’en pratiquant la méditation nous pouvons jouer un rôle actif dans la modification du cerveau en augmentant potentiellement notre bien-être et notre qualité de vie.Docteur Sara Lazar

Très concrètement, s’entraîner à la pleine conscience par la méditation permet de:

  • Mieux gérer ses émotions qu’elles soient négatives ou positives
  • Réduire son stress
  • Renforcer son système immunitaire
  • Avoir une plus grande conscience de nos sensations corporelles, de nos sentiments et de nos pensées
  • Augmenter et développer sa concentration et son attention
  • Réduire la tendance à la dépression (à lire: 6 puissants moyens pour mettre à bout votre dépression légère)
  • Avoir un meilleur sommeil, moins de fatigue chronique, moins de maux de tête et moins de tensions physiques/psychiques
  • Vivre dans le moment présent plus souvent
  • Avoir un meilleur recul et une clairvoyance développée

Quand on voit tous ces bienfaits, on n’a une qu’une seule envie: essayer.

Pour être honnête avec vous, si j’ai commencé à méditer c’était entre autres à cause de tous ces effets positifs que cela pouvait provoquer dans ma vie.

Mais avec du recul, bien au-delà de ça, c’est un vrai plaisir quotidien ! C’est une vrai pause que l’on s’offre à soi.

Est-ce que vous sentez-vous pris dans le rythme rapide de la vie ? Est-ce que vous avez l’impression que le temps file sous vos doigts ? Est-ce que vous avez l’impression d’être passif face à votre vie ? Est-ce que vous avez l’impression de ne pas assez vivre le moment présent et de ne pas assez profiter de la vie de tous les jours ?

Si vous avez répondu oui à une de ces questions, méditer pourrait vous aider dans votre quotidien.

Celait pourrait même devenir votre bulle de bien-être quotidien.

En tout cas, une fois que l’on a pris goût, on se rend compte qu’il devient difficile de s’en passer.

Je ne suis pas le seul à le dire. Tous ceux qui ont commencé et qui pratiquent au quotidien ne peuvent plus s’en passer.

C’est bien beau tout ça, mais est-ce que  ça fonctionne vraiment ?

Avec du recul, je vous dirais oui.

Est-ce que la méditation marche ? Comment pratiquer la méditation au quotidien ?

Attention cependant. 

Un des pièges (dans lequel je suis tombé) est de vouloir méditer POUR ressentir ces effets.

Par conséquent, après chaque séance, on en vient à se demander « Est-ce que je me sens beaucoup mieux ? Suis-je réellement plus heureux ? Plus relaxé? etc. »

On se fixe des attentes, mais agir ainsi annule les bienfaits de la méditation et crée même des tensions en dépit de notre volonté.

Le but étant de méditer sans vraiment attendre quelque chose en retour dans l’immédiat, si ce n’est que vivre de manière plus consciente au quotidien.

Je le répète encore une fois:  la méditation n’a pas d’objectif en soi. 

Il ne faut pas s’attendre à des résultats immédiats. C’est un travail sur le long terme.

Voulez-vous savoir si tous les effets listés ci-dessous ont eu lieu dans mon cas ?

Je vais vous le dire.

C’est subtil, mais oui, il y a bien eu du changement en moi et je suis persuadé que le moi d’il y a 1 an est différent du moi d’aujourd’hui.

Alors, qu’est-ce qui a changé principalement ?

Je me sens plus en paix avec moi même, je me sens beaucoup plus serein et moins stressé au quotidien.

Bizarrement, je suis moins inquiet à propos des choses de la vie, et ma concentration a augmenté (c’est-à-dire que je vais être moins distrait et plus enclin à rapidement me concentrer).

J’apprécie également plus les choses du quotidien, même des choses banales.

Je profite plus de l’instant présent et je suis plus en harmonie avec moi-même.

Et surtout, j’ai un meilleur recul sur mes pensées. Elles carburent moins dans ma tête et je me laisse moins envahir par celles-ci.

J’arrive beaucoup mieux à me positionner en tant qu’observateur et à juger si ces pensées sont vraies ou non, et tout ceci sans jugements et avec bienveillance.

Alors c’est loin d’être parfait, c’est loin d’être le cas tous les jours, mais clairement, il y a des choses qui ont changé et je me sens beaucoup mieux.

Au-delà de la méditation pleine conscience, j’ai une tendance à encore plus  intégrer la pleine conscience au quotidien , c’est à dire avoir plus d’attention et d’éveil sur moi et mon environnement.

Par exemple: me sentir respirer, avoir plus conscience des sons autour de moi, avoir un meilleur champ visuel et voir des choses dont je ne faisais pas attention avant, mieux ressentir ses sensations physiques, sentir la chaleur du soleil frappant notre peau, etc.

Vous allez me dire « Ouais, mais Lirone, ça aussi j’en suis capable ».

Je me trompe ?

Oui tout à fait.Vous avez raison.

Cependant, c’est très subtil.

Réfléchissez-y 2 minutes.

Sur toute une journée, essayez de voir combien de temps vous êtes-vous focalisé sur uniquement vous et votre environnement.

Je m’explique.

Est-ce que vous avez pris le temps d’écouter le chant des oiseaux ? Est-ce que vous avez pris le temps de sentir les odeurs de la nature ? Est-ce que vous avez pris le temps pour ressentir vos émotions, sentiments ou sensations physiques ? Est-ce que vous avez pris le temps de voir à quoi vous pensez ? Est-ce que vous avez pris le temps d’apprécier les choses autour de vous ?

Etc.
Plus exactement, c’est quoi alors la pleine conscience ?

C’est tout ce que je viens de vous décrire jusqu’à maintenant.

Plus particulièrement, la pleine conscience est un mode de vie favorisant  « l’acceptation inconditionnelle de l’expérience du moment présent (sensations, émotions, pensées, éléments de l’environnement extérieur), en se détachant d’un mode habituel réactif (jugement, évaluation, catégorisation ou évitement de l’expérience) qui est fréquemment à la source de souffrances individuelles (autodépréciations, inquiétudes, anticipations anxieuses…). »

Vous vous placez donc en tant qu’observateur actif.

Observateur de vos propres pensées et observateur de votre environnement.

Je m’explique.

Au quotidien, on ne prend pas forcément le temps d’être à l’écoute de soi et de son environnement. On ne prend pas le temps de profiter de l’instant présent.  On ne prend pas le temps d’observer nos pensées (et donc voir si elles sont positives, négatives, vraies, fausses…).

Alors au début cela fait bizarre quand on commence à essayer de méditer parce que vous allez voir toutes vos pensées du moment !

Comme si que vous étiez assis sur un fauteuil et que vous regardiez un film au cinéma, votre film !

observer ses pensées

La pleine conscience est donc  un mode de vie où l’on essaye d’être encore plus conscient des choses du quotidien .

Je vous ai dit tout à l’heure qu’au quotidien, j’arrivais à être plus conscient, mais c’est encore loin d’être le cas la majeure partie du temps !

Pour vous aussi !

On a été habitué à suivre le « flow » de la vie et être plutôt passif face aux choses et pour 80% du temps, vous allez remarquer que vous pensez soit au passé soit au futur.

Encore une fois, la majorité de vos pensées sont dirigées soit vers votre futur soit vers votre passé !

Je me trompe ?

Je m’en doutais.

Et le moment présent dans tout ça ?

J’appuie où ça fait mal ?

Dans la vie de tous les jours, on est loin d’être conscient.

Par exemple, est-ce que cela vous est déjà arrivé de conduire, d’être focalisé dans vos pensées et soudainement vous retrouver  à votre destination sans vous souvenir de quoi que ce soit de votre trajet ?

Et des exemples comme celui-ci, j’en ai en stocks.

C’est simple mais difficile

Une mauvaise habitude est difficile à être remplacée surtout quand durant toute sa vie on a été habitué à faire cette chose.

Mais avec le temps, en prenant le temps de faire les choses, petit à petit on y arrive.

Et c’est pour cela également que la pleine conscience est plus un mode de vie qu’une simple méditation.

Pour certains, 20 minutes de pleine conscience peuvent suffir par jour, pour d’autres, cela sera beaucoup plus. Dès lors que l’on goûte à la pleine conscience, vous allez sûrement ressentir cette envie de prolonger plus souvent ce moment. À terme, j’aimerais vivre une grosse partie de ma vie en pleine conscience.

J’aimerais préciser autre chose (promis après on attaque la méditation à proprement parlé et je vous explique comment faire). J’entends souvent dire, lorsque quelqu’un a besoin de se relaxer, qu’il doit faire de la méditation.

C’est une autre question à laquelle j’aimerais vous répondre.

La méditation est-elle une relaxation ?

La méditation n’est pas de la relaxation et vous ne devez surtout pas vous attendre à être relaxé.

Rappelez-vous ce que je vous ai dit plus haut : il ne faut pas s’attendre à quelque chose lors d’une séance de méditation.

Vous allez tout, sauf profiter du moment présent et vous allez être la majeure partie du temps déçu.

Bien sûr qu’il y aura des moments où vous vous sentirez plus relaxé après une séance, mais ce n’est pas tout le temps et je préfère vous dire dès le début que ce n’est pas le but premier !

L’objectif d’une séance de méditation de pleine conscience est d’être observateur du VOUS à l’instant présent.

Le vous de cet instant peut-être agité, peut-être calme, peut avoir des tensions, peut ne pas se sentir bien, etc.

Différences entre relaxation et méditation

D’une manière générale, la relaxation vise en quelque sorte une performance c’est-à-dire que vous souhaitez atteindre un stade comme une certaine détente physique, un relâchement musculaire, etc. Elle est souvent associée à une baisse de vigilance.
Au contraire, la méditation n’a pas d’objectif particulier comme la détente, mais consiste plus en une prise de conscience d’une certaine expérience qu’on a vécue ou qu’on est en train de vivre. On est dans un état d’esprit d’ouverture où l’on est ouvert à l’expérience du moment, qu’elle soit, sans chercher à la modifier. À la différence de la relaxation, la méditation correspond plus à un  mode d’éveil, d’attention et de conscience. 

Merci Lirone, mais comment commencer à méditer ?

apprendre la méditation facilement

Nous avons vu au cours de cet article les préjugés et clichés à propos de la méditation, ses effets bénéfiques pour la santé, qu’est-ce qu’était la méditation pleine conscience et si la méditation était une forme de relaxation.

Maintenant, il est grand temps de voir comment on peut commencer dès maintenant à méditer.

Vous allez surpris par la simplicité de l’exercice. Attention, je dis simple, je ne dis pas facile ! Vous allez comprendre pourquoi je vous dis ça. 😉

   1. Choisissez un créneau horaire

Choisissez un moment de votre journée où vous voulez vous consacrer à cette pratique. 

Matin, midi, soir, peu importe.

On conseille toujours de méditer au même endroit à la même heure afin régulier dans sa pratique. De cette façon, vous allez ancrer ce moment dans votre cerveau.

Vous allez lui dire en quelque sorte « Okey, cerveau, c’est mon moment à moi de méditation, laisse-moi le plus tranquille possible ».

L’habitude sera plus facile à mettre en place.

Pour ma part, je médite le matin, au lever après avoir bu un bon verre d’eau. J’ai récemment rajouté une séance le midi. De cette manière, je suis frais, mon cerveau ne carbure pas (encore) et je suis au taquet.

À vous de voir où vous vous sentez le mieux.

Après, si vous avez un emploi du temps imprévisible, ne vous en faites pas. Méditez quand vous en avez la possibilité.

Il n’y a pas de bon ou mauvais moment.

Le tout est de faire. N’hésitez pas à tester.

   2. Choisissez un endroit pour méditer

Comme pour le moment, l’endroit est important (en tout cas au début). Choisissez un endroit où vous ne serez pas dérangé.

Plus l’endroit est agréable, mieux l’expérience sera.

Vous pourrez même si vous le souhaitez mettre en place un petit rituel avant chaque séance comme allumer de l’encens.

Pour ma part, je médite le matin dans ma chambre et le midi au bureau. Mais de plus en plus, j’essaye d’utiliser mon environnement comme espace de méditation : les transports en commun, les endroits bruyants, dans la nature, etc.

   3. Choisissez une posture adéquate

Votre posture est très importante.

Elle fait la différence.

Rien ne vous oblige à vous tordre en position de lotus, sauf si ça vous plaît et que vous en avez les capacités évidemment.

Si vous ne vous sentez pas bien, vous allez être plus concentré sur vos douleurs et vos tensions. Cela ne va pas être agréable pour vous et l’énergie ne va pas bien passer.

Il faut que vous soyez relaxé, confortable et bien droit. En effet, quelque soit la position que vous adopterez, il faut que vous gardiez une colonne vertébrale bien droite en éviter au maximum les contractions.

Imaginez une ficelle qui tire votre tête vers le haut. Vous pouvez vous asseoir sur une chaise ou en lotus si vous êtes suffisamment souple.

position du lotus pour méditer

La position du lotus est reconnaissable par le croisement des jambes et un dos droit

 

Pour ma part, je médite sur une chaise.

Les pieds bien à plat sur le sol, le dos droit et la tête haute. Je ne suis pas du tout à l’aise avec la position du lotus.

   4. Yeux ouverts ou fermés ?

Les yeux ouverts permettent d’être plus présent au monde extérieur.

Cependant, ce n’est pas forcément facile de se concentrer au début avec les yeux ouverts.

Les yeux fermés provoquent plus de confort. Cependant il y a un plus grand risque à somnoler.

À vous d’expérimenter.

Yeux ouverts ou yeux fermés, peu importe. Il faut que vous vous sentiez encore une fois à l’aise.

Pour ma part, je médite les yeux fermés. (Et raison de plus du pourquoi je ne médite pas le soir 😉 ZzzZzZZ)

Édit : J’ai fait tout à l’heure une méditation où j’ai ouvert les yeux au cours de la pratique pour prendre plus conscience de mon environnement. C’est une autre expérience !

   5. Fermez les yeux et commencez par respirer

La base de la méditation est la respiration. Vous allez vous servir de la respiration comme ancrage.

Ressentez votre respiration. Choisissez un point sur votre corps : nez, ventre ou poitrine. Le but étant de se focaliser sur vos inspirations et expirations.

Prenez de longues respirations. Grosse inspiration, vous bloquez, puis vous relâchez jusqu’à vider complètement vos poumons. Vous pouvez utiliser  la respiration « 4-6-8 » c’est-à-dire que vous inspirez profondément pendant 4 secondes, vous bloquez pendant 6 secondes puis vous relâchez pendant 8 secondes.

Cette étape de respiration profonde est importante puisqu’elle va vous aider à vous mettre dans un bon état de méditation.

Votre esprit va commencer à se calmer.

Après 5-10 respirations profondes, reprenez le rythme de votre respiration normale. Continuez pendant un laps de temps et au fur et à mesure focalisez-vous sur l’air qui rentre et qui ressort de vos narines.

Vous pouvez compter vos respirations pour vous aider à vous focaliser encore plus dessus.

À chaque expiration, comptez. Un, puis deux, puis trois, jusqu’à arriver à dix. Puis recommencez.

Se focaliser sur la respiration est un bon moyen de vous ancrer dans le moment présent.

Bravo ! Vous venez d’avoir votre première méditation !

 

« Mais tu rigoles Lirone la ? »

Non, non vous venez de réaliser la base. =D

Sans vous en rendre forcément compte, vous venez de prendre conscience de votre respiration.

Après il y a beaucoup de choses intéressantes à faire avec la respiration comme visualiser l’air qui parcourt tout le corps, sentir les différences de température au moment de l’inspiration et de l’expiration, sentir les variations de votre corps à ce moment la, etc.

Si vous êtes intéressés pour aller plus loin, laissez-moi un petit message ;).

Bon, je vous sens un peu frustré quand même. On passe à la vitesse supérieure ?

 

Jusqu’ici, nous avons fait que de la respiration. On pourrait très bien s’arrêter là et cela pourrait être suffisamment !

Mais nous on est des fous, on passe à l’étape suivante: les sensations physiques.

   6. Se focaliser sur les sensations physiques en réalisant un balayage corporel

Maintenant, vous allez vous concentrer sur vos sensations physiques en réalisant un balayage corporel.

Le but étant de scanner chacune des parties de votre corps de bas en haut.

Commencez par les orteils puis remontez jusqu’en haut de votre crâne. Faites cela doucement en passant par tous les endroits: les orteils, les pieds, les talons, les mollets, les genoux, les cuisses, etc. jusqu’à arriver au visage avec la bouche, les joues, le nez, les yeux, votre front et enfin le haut de votre crâne. Bref, vous m’avez compris, le but étant de faire un scan total de tout votre corps.

Mais un scan pour quoi faire ?

Pour chaque élément de votre corps, vous allez essayer de rechercher une sensation, vous allez essayer de voir ce que vous ressentez. Peut-être des fourmillements ? Peut-être des tensions ? Peut-être rien du tout ? Le tout est d’être observateur.

Merci, mais ça sert à quoi de faire ça ?

À être conscient de votre corps. Si vous n’avez toujours pas compris, cette forme de méditation a pour but d’augmenter votre conscience vis-à-vis de vous et de votre environnement.

 Respiration consciente + balayage corporel = bonne base de méditation pleine conscience. 

Cela peut paraître facile, mais il y a sûrement quelque chose que vous avez remarqué ou allez remarquer : vos pensées.

Apprenez à maîtriser vos pensées !

Eh oui !

On y vient et c’est pour cela que je vous disais que la pratique était simple, mais loin d’être facile.

Vous allez vous rendre compte au cours de la pratique que vous allez vous défocaliser de votre respiration ou de votre balayage corporel pour aller tout droit dans vos pensées.

Vous allez même parfois vous en rendre compte des secondes, voire des minutes après que vous soyez parti rêver ;).

 

Bienvenue au club !

 

Cela fait partie du jeu et je vais être réaliste avec vous : vous n’allez pas pouvoir faire disparaître ces pensées.

Déçu ?

Je vous comprends.

Par contre, ce que je peux vous promettre est que vous allez pouvoir apprendre à les gérer :).

En méditant, certaines personnes essaient de vider entièrement leur esprit et de résister aux pensées qui leur viennent.

Cependant, il y aura toujours des pensées qui surgiront quand vous méditerez. Il est impossible de vider son esprit !

C’est ainsi que notre cerveau fonctionne.

La méditation est un véritable outil qui nous aide à comprendre que les pensées ne sont que des pensées et que nous ne sommes pas obligés de nous attacher au vrai sens dont elles sont porteuses.

Tout l’objectif encore une fois est d’être un simple observateur. Vous savez, comme lorsque vous regardez le paysage défilé en voiture ou lorsque vous regardez les nuages qui passent dans le ciel bleu.

On devient témoin de nos propres pensées.

Et c’est incroyable !

Pourquoi ?

Parce que cette attitude permet radicalement de changer entièrement notre relation à ces pensées qui d’ordinaire nous rendent fous .

Dès lors que vous observez des pensées et que vous sentez que  vous allez embarquer dedans,  refocalisez-vous doucement sur votre respiration ou sur vos sensations physiques . N’essayez surtout pas de stopper vos pensées. Cela va plus vous agiter qu’autre chose.

Alors voilà ce que vous allez faire : à chaque fois que vous vous perdez dans vos pensées, revenez doucement à votre respiration. Recommencez encore et encore. C’est aussi simple que ça.

J’aime bien cette image: imaginez que vous avez des visiteurs qui viennent sonner à votre porte. Vous ne les connaissez pas. Vous remarquez leur présence et puis vous leur demandez gentiment et poliment de partir de chez vous. 

aurevoir bonheur positivité - marylin monroe

Vous faites pareil avec vos pensées.

Entre autres, la méditation pleine conscience est sans cesse un aller-retour entre vos pensées et votre focalisation sur un élément particulier de votre méditation (respiration, sons, émotions, sensations physiques, etc.).

Plus vous pratiquerez, moins vous aurez tendance à divaguer. C’est pour cela également que je médite le matin parce que le soir après une longue journée, mon cerveau a plus tendance à carburer.

   7. Musiques ou silence ?

Les vrais diront que la méditation se fait dans le silence.

Je suis d’accord avec eux.

La musique peut vous distraire.

Le silence vous confronte directement à vous-même. Vous êtes avec vous et uniquement vous.

Quand on est dans le silence, on expérimente vraiment ce que notre esprit est en train de faire.

Après certains méditent avec de la musique relaxante en arrière-plan. C’est aussi valable.

À vous de voir ce que vous préférez.

Encore une fois, testez. Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises méthodes.

Pour ma part, je médite généralement en silence et de temps en temps avec un fond sonore de plage ou de nature.

8. La durée ?

Il n’y a pas vraiment de durée précise. On peut méditer 2 minutes, 5 minutes, 10 minutes, 1h, etc.

Commencez par 10 minutes.

Facile ?

Cela peut paraître facile en effet, mais vous allez voir que c’est loin d’être le cas, surtout les premières fois !

Ne vous forcez pas à méditer plus de temps si vous vous ne sentez pas prêt et pas à l’aise.

Avec le temps, naturellement, vous voudrez prolonger le temps.

Encore une fois, cela dépend des gens. Certaines personnes vont galérer 2 minutes et d’autres vont adorer être dans le silence pendant 1h.

Testez.

Pour ma part, j’ai commencé à 5 minutes, puis je suis rapidement passé à des séances de 10 minutes et puis maintenant je suis en moyenne à 20 minutes par session le matin et 10 minutes le midi.

Après, par moment, je m’amuse à faire des petites méditations à n’importe quel moment de la journée comme dans les transports en commun :).

 9. Méditations guidées ou pas ?

C’est un choix également.

Au début, se retrouver dans le silence seul peut parfois être effrayant et peut-être vite ennuyant, surtout lorsqu’on n’a pas l’habitude, c’est pour cela que des méditations guidées peuvent être intéressantes.

Je fais moi même beaucoup de méditations guidées.

Cependant, je commence à en faire sans cette aide parce que vraiment on se retrouve avec soi et uniquement soi.

C’est encore autre chose et c’est un exercice différent et un peu plus difficile.

Essayez les deux au début et voyez ce qui vous convient le mieux. 

 

Pour les rationnels, il est difficile, si ce n’est impossible, de comprendre comment fonctionne la méditation.

Cela peut n’avoir aucun sens et c’est le rôle de votre cerveau de vous le rappeler. Cependant, comme dirait Stuart Wilde

« La logique, c’est la mort de la part en vous qui arrive à faire des miracles ».

Vous avez les clés !

Voilà une petite initiation à la méditation pleine conscience.

Il y en aurait encore beaucoup à dire, mais déjà avec tout ceci, vous avez une bonne base solide.

Vous avez le bagage nécessaire pour entreprendre cette nouvelle pratique.

La méditation est un voyage où l’on se découvre toujours un peu plus.

Même avec un an de pratique, il y a toujours des choses que je découvre dans cette pratique, c’est pour vous dire !

La méditation est donc un vrai moyen permettant de nous plonger véritablement, en profondeur et aux sources de notre être.

On y découvre des choses incroyables sur soi et on se surprend au quotidien à avoir des petits moments de consciences assez sympathiques =D.

Au début, rester assis, dans le silence, va vous paraître bizarre et vous allez sûrement être ennuyé, mais au bout d’un moment vous verrez que cela va changer et que vous attendrez ce moment avec impatience où vous n’avez rien d’autre à faire que d’être là.

Pour terminer, je rajoute le fait que la pleine conscience a été montrée et démontrée par la scientifique comme étant  une pratique qui augmente considérablement son bonheur au quotidien . (Eh oui, nous sommes quand même sur un blog où nous parlons de positivité et de bonheur au quotidien 😉 ).

Pour aller plus loin

Je vous recommande l’ouvrage de Christophe André: méditer jour après jour qui est juste génial pour découvrir et pratiquer la méditation en pleine conscience au quotidien.

Ce sont des méditations guidées qui vous accompagnent pas à pas jour après jour. Je n’ai pas été déçu et ce livre est une vraie référence en la matière !

Vous en êtes capable !

Dans tous les cas, je vous encourage à commencer cette pratique.

Ce n’est pas facile, je vous l’accorde. J’ai moi-même eu des difficultés à commencer surtout que je suis une personne qui a l’habitude d’être toujours dans l’action. Alors, rester dans le silence plusieurs minutes…Je vous laisse imaginer le calvaire.

Si j’en suis capable, vous l’êtes aussi !

Je suis sûr que cela ne peut que vous apporter du bien dans votre vie.

Prenez maintenant l’engagement d’en faire une habitude !

Commencez par une minute s’il le faut. Une minute est déjà géniale. Puis petit à petit, augmentez la durée.

Encore une fois, allez-y à votre rythme. Vous n’êtes pas pressé. Restez à l’écoute de votre corps.

Je compte sur vous.

Lirone, méditant toujours débutant.

Êtes-vous capable de diffuser du positif autour de vous ? Partagez et contribuez à un monde plus positif :)
Lirone

À travers mon blog, je vous aide à devenir plus heureux et plus positif au quotidien. Première cible : votre état d'esprit. Mon but est donc de vous aider à changer votre état d'esprit afin qu'il soit plus positif. Vous verrez ainsi les choses d'une autre manière. Devenez à votre tour un diffuseur de positif et impactez à votre tour les personnes autour de vous.

Cliquez ici pour laisser un commentaire positif

Sandra

Bonsoir, j’ ai lu votre commentaire sur petit Bambou et comme je suis exactement à la même étape que vous avec les mêmes ressentis, j ai cliqué sur votre page fb. J’ai eu beaucoup de plaisir à vous lire, c’est exactement mon voyage intérieur depuis une année. J’essaie de le divulguer à mes proches cependant cela n’est pas toujours bien compris. Alors quel instant unique à lire votre récit. Merci beaucoup pour ce moment de méditation ☺

Répondre
Lirone

Bonjour Sandra !

Merci pour votre message. Oui souvent on peut générer de l’incompréhension face aux autres parce que nous voulons changer, nous changeons, nous évoluons et les autres ne sont pas forcément dans ce même état d’esprit, par conséquent, cela peut susciter certains questionnements. Le plus important est d’être en harmonie avec soi-même et d’apprécier ce que l’on fait.

Au plaisir de vous lire Sandra,
Lirone

Répondre
Isabelle

Merci pour cet article clair et juste. Je suis instructrice de méditation depuis 3 ans et pratique depuis plus de 10 ans. Quand je dis que ca a changé ma vie on me regarde avec des yeux ronds, mais je n’exagère pas. Je suis plus connectée aux autres, plus calme, plus efficace et plus à l’écoute. Et je constate tous ces bienfaits lors des séances que je conduis, j’aiplaisir à voir les personnes qui participent évoluer vers un chemin de meilleure connaissance d’eux mêmes, d’acceptation et de bienveillance.
Vive la méditation 😉

Répondre
    Lirone

    Bonjour Isabelle !
    Wouah 10 ans, c’est énorme. C’est vrai que vous devez avoir pas mal de recul sur cette pratique du coup.
    C’est vrai que le fait qu’on soit calme et plus à l’écoute est une des conséquences positives de la méditation. En fait, la méditation permet de se retrouver pleinement et de plus en plus dans le moment présent qu’on a tendance à oublier de nos jours. De ce fait, quand on retourne dans le moment présent, forcément on n’est plus à l’écoute plus calme, on a plus conscience de soi et des choses autour de nous.
    Bravo pour ce que vous faites ! Il devrait avoir plus de monde qui méditer au quotidien. 🙂

    Au plaisir de vous lire,
    Lirone

    Répondre
Deux exercices puissants pour lâcher prise ! - Revolution Positive

[…] La méditation: une pratique régulière apporte un grand bien-être à votre santé mentale. (Le guide complet pour commencer à apprendre à méditer) […]

Répondre
Carole

Bonjour Lirone,
Tout d’abord, MERCI, MERCI et MERCI encore pour ces partages sur votre site, par email ou sur Facebook.
Vous êtes généreux, positif et surtout bienveillant envers les autres. A chaque lecture de vos articles, de vos suggestions, vous m’imprégnez d’énergies positives, bienfaisantes et je m’empresse de lire vos mails à l’ouverture de ma boite de réception. Vous offrez la possibilité d’être plus heureux et je remercie l’univers de m’avoir donné l’occasion de cliquer un jour sur votre lien.
Mais revenons en au sujet évoqué ici, la méditation de pleine conscience. Pour ma part, cette pratique a eu des effets très rapides sur mon bien-être, mon mental et a fortement calmé l’auto-sabotage de moi-même.
Aujourd’hui, je suis plus sereine, plus apte à diriger mes pensées sur des choses positives, en évitant en négatif de me submerger, en souriant à la vie, en remerciant la nature pour sa beauté, en écoutant le chant des oiseaux, en pratiquant des activités que je fais non plus sous la contrainte mais avec plaisir.
Un petit accident m’a contrainte à l’immobilisation un certain temps et vous savez ce qu’il en est ressorti ? Du positif !!! Et oui, cela m’a permis d’avoir le temps de créer, de construire un site, un blog, une page Facebook afin de me réaliser sur une activité complémentaire à mon métier, une activité liée à la beauté et au bien-être et j’ai pu mener à terme ce projet qui germait depuis un certain temps parce que l’univers a conspiré à l’aboutissement de mon désir.
Voilà un exemple de transformation positive sur un aspect qui aurait pu être considéré comme négatif au départ.
Alors, encore une fois MERCI pour cet amour et cette lumière que vous nous transmettez et à mon tour de vous envoyer beaucoup d’amour.
Avec toute ma Gratitude.

Répondre
    Lirone

    Bonjour Carole !
    Tout d’abord merci du fond du coeur pour votre message très touchant ! C’est vraiment plaisant à lire et j’arrive à sentir votre énergie positive ! =D (Et j’ai la banane aussi !)
    C’est avec grand plaisir et je suis heureux que tout ça vous plaise.

    Quand vous dites « très rapide », c’est en combien de temps ?

    En tout cas c’est génial que vous ayez ressenti tous ces effets positifs !
    Keep rocking et au plaisir de vous lire Carole,
    Avec toute ma gratitude,
    Lirone

    Répondre
30 questions qui vont laisser votre esprit bouche bée ! | Revolution Positive : bonheur au quotidien

[…] Cependant, cela demande un peu de travail et ça ne s’améliore pas du jour au lendemain. On peut travailler ceci entre autres avec la méditation pleine conscience. […]

Répondre
Laissez une réponse:

CommentLuv badge

A ne pas manquer : 10 clés essentielles pour vivre une vie plus épanouissante et plus positive au quotidien 

Vous recevrez uniquement du contenu qualitatif parce que je déteste le spam. Vous ne serez pas redirigé vers une autre page :).

x

Recevez gratuitement mon livre et faites le plein de bonheur !

Comment être plus heureux et plus positif au quotidien. Comment trouver le bonheur ?

Les 10 clés à absolument connaître et à appliquer au quotidien pour vivre une vie plus épanouissante.

Boostez votre quotidien dès maintenant et recevez votre dose de positivité.

Recevez l'ouvrage et rejoignez la communauté des personnes heureuses et positives !

Vous pourrez continuer tranquillement la lecture de cet article. Et comme je déteste le spam, vous recevrez uniquement du contenu qualitatif qui ne peut que vous faire du bien.

x